PDF superior 9e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

9e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

9e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

67. Dix Parties contractantes ont encouragé les correspondants responsables de l’application d’autres AME à participer au Comité national Ramsar/pour les zones humides afin de renforcer la collaboration entre les institutions au niveau national. En outre, quatre Parties contractantes ont réalisé partiellement cette activité et trois autres signalent que c’est « en cours » : globalement, c’est une réponse positive pour 85 % des Parties contractantes qui ont envoyé leur rapport. Il vaut la peine de noter qu’au niveau national, la collaboration a toujours été plus productive avec la CCD, concernant deux facteurs clés importants pour la production agricole et alimentaire : l’eau et les sols. Néanmoins, la synergie au niveau national entre tous les AME devrait être encouragée, de même que la synergie avec les conventions régionales et accords sur les océans (une seule Partie contractante signale l’avoir fait).
Mostrar más

35 Lee mas

9e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

9e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

15. RECONNAÎT l’importance particulièrement critique de l’appui financier et politique des Parties contractantes de la région à l’Initiative MedWet, et en particulier du pays hôte de l’Unité de coordination, EXPRIME sa sincère gratitude au gouvernement de la Grèce qui accueille l’Unité de coordination MedWet à Athènes, ACCEPTE l’offre généreuse du gouvernement de la Grèce de continuer de fournir des bureaux et un appui financier à cet effet durant la période triennale 2006-2008, et DONNE INSTRUCTION au Secrétaire général de renouveler, comme il convient, le Mémorandum d’accord en vigueur avec le gouvernement de la Grèce concernant l’hébergement de l’Unité de coordination MedWet pour la période triennale 2006-2008.
Mostrar más

6 Lee mas

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

7. DONNE INSTRUCTION au Secrétariat Ramsar de réviser le texte de ce Cadre afin de prendre en compte les résolutions adoptées par la Conférence des Parties contractantes à sa 9e Session, et DONNE INSTRUCTION ÉGALEMENT au Secrétariat d’y adjoindre les annexes de la Résolution IX.2 concernant les priorités et les tâches futures dans les domaines scientifique et technique, afin de constituer le Plan de travail 2006-2008 de la Convention aux fins de la mise en œuvre du Plan stratégique Ramsar 2003-2008 pour la prochaine période triennale et, après approbation du Comité permanent, de le
Mostrar más

15 Lee mas

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) “ Les zones humides et l'eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre”

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) “ Les zones humides et l'eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre”

notamment les sources suivantes: la Banque mondiale, BirdLife International, la Fondation MAVA, le Groupe Danone, l’UICN-Union mondiale pour la nature, Minera Escondida, le PNUE, Rio Tinto, l’Université de Californie à Berkeley, Wetlands International et le WWF International ;

11 Lee mas

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) “ Les zones humides et l'eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre”

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) “ Les zones humides et l'eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre”

90. Préparer des rapports d’évaluation technique sur : i) les interactions entre les eaux souterraines et les zones humides ; et ii) l’utilisation et la gestion des eaux souterraines pour maintenir les fonctions de l’écosystème. Une fois ces rapports établis, étudier le Cadre intégré actuel pour les orientations Ramsar relatives à l’eau (Résolution IX.1 Annexe C) et préparer des orientations techniques détaillées sur l’établissement de stratégies de gestion des eaux souterraines, visant à conserver les écosystèmes des zones humides et à minimiser ou atténuer l’impact de l’extraction des eaux souterraines, et apporter tout autre amendement nécessaire aux fins de la mise à jour. (GEST12 ; Plan de travail du GEST pour 2003-2005, Résolution IX.1 Annexe C iii) GEST 2006-2008 Priorité élevée Concernant la qualité de l’eau
Mostrar más

35 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

21. ENCOURAGE les Parties contractantes à collaborer avec les instituts de recherche et les secteurs de la biodiversité et de la santé et DEMANDE à l’industrie du riz et à l’industrie des pesticides de s’attaquer aux pratiques inadaptées et inappropriées; d’éliminer les incitations perverses; de garantir la fourniture de ressources financières et d’assistance technique des pays développés aux pays en développement; de garantir l’échange des connaissances en ce qui concerne la gestion des ravageurs du riz, en tenant compte des conditions économiques et sociales particulières; et d’envisager d’intégrer l’utilisation de la gestion intégrée de la biodiversité dans les rizières, le moment optimal de la plantation, la sélection et les variétés traditionnelles et autres pratiques agricoles pour maximiser les capacités du milieu des rizières en tant que stratégies de contrôle des ravageurs.
Mostrar más

5 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

contractantes, le Secrétariat, le GEST, la Conférence des Parties et le Comité permanent ainsi que par exemple les Comités nationaux Ramsar, les Correspondants nationaux et les Organisations internationales partenaires (OIP), jouent un rôle en garantissant que l’appui scientifique et technique est fourni de manière à soutenir une application effective des objectifs de la Convention et SOULIGNANT l’importance d’éclaircir les différents rôles et de garantir une coordination et une communication efficaces dans les travaux visant à fournir un appui scientifique et technique pour améliorer l’application de la Convention;
Mostrar más

5 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

16. Des processus transparents et des méthodes systématiques de planification et de prise de décisions impliquant tous les secteurs concernés peuvent aider à garantir l’intégration de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides dans les politiques et plans énergétiques et faciliter la participation des décideurs du secteur des zones humides, des administrateurs des zones humides et autres acteurs dans ces processus. Les Parties contractantes ont reconnu l’importance des approches d’EES pour soutenir la prise de décisions reflétant l’utilisation rationnelle des zones humides (Résolution X.17, Étude d’impact sur l’environnement et évaluation environnementale stratégique : orientations scientifiques et techniques actualisées, 2008).
Mostrar más

15 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : Lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : Lieux de vie et destinations »

1. RAPPELANT que la Résolution X.24, Les changements climatiques et les zones humides (2008), qui actualisait et remplaçait la Résolution VIII.3, Les changements climatiques et les zones humides : effets, adaptation et atténuation (2002), reconnaissait que les changements climatiques pouvaient avoir des effets très défavorables sur la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et appelait notamment les Parties contractantes à gérer les zones humides de manière à renforcer leur résilience aux changements climatiques et aux phénomènes climatiques extrêmes et à s’assurer que les mesures qu’elles prendraient pour faire face aux changements climatiques ne causeraient pas de dommages graves aux caractéristiques écologiques de leurs zones humides, et RECONNAISSANT que la Convention de Ramsar a pour rôle et pour mandat de traiter de toutes les questions touchant au maintien des caractéristiques écologiques des zones humides;
Mostrar más

8 Lee mas

7e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971), San José, Costa Rica, 10 au 18 mai 1999

7e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971), San José, Costa Rica, 10 au 18 mai 1999

92 PC ont indiqué que la législation nationale exige la conduite d’EIE pour des projets qui pourraient avoir un impact sur les zones humides. En supposant que cela signifie que les plus hautes normes d’EIE sont appliquées et que toute la gamme des fonctions et avantages des zones humides est correctement prise en considération, il s’agit d’un progrès très encourageant pour la Convention. Objectif – D’ici la COP8, toutes les PC rendront les EIE juridiquement obligatoires pour tous les projets qui pourraient avoir des impacts sur les zones humides et fourniront des rapports détaillés sur les progrès accomplis dans ce domaine dans le cadre de leur Rapport national à la COP8.
Mostrar más

32 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations » Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations » Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012

25. SE FÉLICITE des déclarations faites dans les Rapports nationaux à la COP11 ou pendant cette session concernant des plans d’extension de Sites Ramsar existants ou l’inscription future de nouveaux sites ou de Sites Ramsar agrandis par les 876 Parties contractantes suivantes : Afrique du Sud 3, Albanie 1, Algérie 10, Antigua et Barbuda 2, Australie 1, Autriche 3, Barbade 1, Bélarus 3, Bénin 1, Bolivie 1, Botswana 2, Brésil 6, Cameroun 5, Canada 1, Chili 3, Chine 5, Colombie 2, Congo 3, Croatie 1, Cuba 3, El Salvador 2, Équateur 4, Espagne 4, Estonie 9, l’ex-République yougoslave de Macédoine 6, Fidji 2, Finlande 11, France 10, Gambie 3, Géorgie 1, Ghana 5, Guatemala 2, Guinée-Bissau 2, Îles Marshall 2, Indonésie 3, Iran (République islamique d’) 3, Islande 1, Italie 8, Jamaïque 1, Kenya 2, Lesotho 1, Liban 5, Libye 20, Madagascar 2, Malaisie 1, Malawi 3, Mauritanie 10, Moldova 1, Mongolie 1, Monténégro 1, Mozambique 1, Myanmar 1, Namibie 2, Népal 10, Nouvelle-Zélande 2, Ouganda 3, Pakistan 5, Panama 1, Paraguay 3, Philippines 4, Portugal 2, République centrafricaine 3, République démocratique populaire lao 1, République dominicaine 4, République tchèque 2, Roumanie 15, Royaume-Uni 4, Rwanda 2, Sénégal 2, Serbie 2, Seychelles 2, Sierra Leone 3, Slovaquie 1, Soudan 3, Sri Lanka 3, Suède 15, Suriname 2, Thaïlande 6, Togo 1, Tunisie 20, Turquie 17, Turkménistan 5, Ukraine 10, Uruguay 6, Venezuela 3, Viet Nam 4 et Yémen 3.
Mostrar más

15 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations » Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations » Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012

« STRATÉGIE 1.4 Reconnaissance intersectorielle des services fournis par les zones humides. Améliorer la reconnaissance et la prise en compte, dans le processus décisionnel, de l’importance des zones humides pour la conservation de la biodiversité, la qualité de l’eau et l’approvisionnement en eau, la protection des littoraux, la gestion intégrée des zones côtières, les flux environnementaux, l’intégrité écologique, la maîtrise des crues, l’atténuation des changements climatiques et/ou l’adaptation à ces changements, la sécurité alimentaire, l’éradication de la pauvreté, le tourisme, les secteurs de production, le patrimoine culturel, l’éducation et la recherche scientifique en élaborant et diffusant des méthodes pour réaliser l’utilisation rationnelle des zones humides. »
Mostrar más

14 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

49. Dans le cadre du Plan stratégique Ramsar 2009-2015, l’objectif stratégique 2 cherche à « Développer et maintenir un réseau international de zones humides importantes pour la conservation de la diversité biologique mondiale, y compris pour les voies de migration des oiseaux d’eau et les populations de poissons ainsi que pour la survie de l’humanité en veillant à ce que toutes les Parties contractantes appliquent dûment le Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l’évolution de la Liste des zones humides d’importance internationale et par une gestion appropriée et une utilisation rationnelle des zones humides d’importance internationale qui ne sont pas encore officiellement inscrites sur la Liste de Ramsar mais qui ont été jugées aptes à y figurer à l’issue de l’application, au niveau national, du Cadre stratégique ou de son équivalent. »
Mostrar más

37 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

15. Le Vice-Président du Conseil d’administration et Directeur général adjoint du Groupe Danone (M. Emmanuel Faber) souligne que la gestion responsable des bassins versants et l’élevage laitier responsable sont des aspects essentiels de la gestion de son entreprise, qui ont mené la création, en 1998, d’un partenariat unique entre Danone, Ramsar et l’UICN. Dix ans plus tard, l’engagement de Danone en faveur d’une réduction de 30% de carbone d’ici à la fin de 2012 et d’opérations d’exploitation de l’eau d’Évian sans émissions de carbone, ont permis d’entamer une nouvelle phase du partenariat. À cette fin, et avec le soutien ininterrompu de Ramsar et de l’UICN, le « Fonds Danone pour la Nature » a été créé pour soutenir des projets à grande échelle de remise en état des écosystèmes, notamment en replantant des milliers d’hectares de mangroves. L’innovation la plus récente a été la création à la fin de 2011 du « Livelihood Fund » dans le cadre duquel cinq (et bientôt six) autres compagnies, notamment Schneider Electric, le Crédit Agricole et Hermès, ont joint leurs efforts à ceux de Danone pour investir 25 millions d’euros. Cette initiative permettra de financer une remise en état à plus grande échelle des mangroves, l’agroforesterie et l’accès à l’énergie pour soutenir les moyens d’existence durables des communautés rurales , tout en piégeant 6 à 8 millions de tonnes de carbone au cours des 20 prochaines années. Rien de tout cela n’aurait été possible sans coopération avec Ramsar et l’UICN lancée en 1998, ce dont il remercie les deux institutions.
Mostrar más

82 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

19. PRIE INSTAMMENT les Parties contractantes de collaborer étroitement avec les acteurs qui, à tous les niveaux, sont concernés par le tourisme, les loisirs et la gestion des zones humides – entre autres : i) les décideurs et planificateurs nationaux/régionaux dans les secteurs du tourisme, de l’eau et de l’aménagement du territoire; ii) d’autres organismes nationaux/régionaux d’application des politiques sur les zones humides, les autorités de gestion des aires protégées, les ministères et services de l’environnement, ainsi que les municipalités; iii) les autorités nationales et locales chargées du tourisme, le secteur privé, les investisseurs et promoteurs du secteur du tourisme; iv) les opérateurs du tourisme aux niveaux national et local; v) les spécialistes universitaires en conception d’activités de loisirs et en programmes thématiques d’interprétation de la nature; vi) les organismes de loisirs; vii) les administrateurs de zones humides; et viii) les communautés locales et les populations autochtones – afin de relever les défis du tourisme durable à l’intérieur et autour des zones humides qui sont énumérés dans l’annexe 2 de la présente Résolution.
Mostrar más

11 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

conformément au barème de contributions des États membres au budget des Nations Unies qui a été approuvé par l’Assemblée générale des Nations Unies qui, pour celles qui ne versent que des contributions volontaires, est appliqué à titre indicatif et sauf dans le cas des Parties contractantes qui, en application du barème de l’ONU, pourraient verser au budget de la Convention de Ramsar des contributions annuelles inférieures à CHF 1000, auquel cas leur contribution annuelle sera équivalente à ce montant.
Mostrar más

10 Lee mas

À propos de cette série de manuels

À propos de cette série de manuels

La 2e partie du texte, qui couvre les différents types de zones humides, leurs fonctions et les avantages qu’elles procurent, apporte au lecteur de plus amples explications sur les questions liées aux zones humides. Après avoir brièvement décrit les types de zones humides et leurs fonctions, cette partie encourage l’utilisation de méthodes d’évaluation intégrant les valeurs économiques de l’environnement. Elle fait ensuite un examen des menaces directes pour les zones humides résultant de changements physiques, biologiques et chimiques liés à des projets de développement et présente dans un tableau les principales incidences des activités de développement et les mesures d’atténuation correspondantes pour toute une gamme de projets dans des domaines très divers allant de l’agriculture, la sylviculture et la pêche à l’hydroélectricité, l’électricité thermique et nucléaire, les routes et les voies ferrées, l’exploitation minière, etc. La dernière section de la 2e partie fournit aux agences des conseils pour maîtriser les causes sous-jacentes du recul des zones humides qui affectent la société et la gestion des affaires publiques. Elle recense les facteurs sociaux, juridiques, économiques, politiques et institutionnels dont il faut tenir compte lors de l’élaboration de programmes de développement axés sur les zones humides.
Mostrar más

60 Lee mas

JOURNEES MONDIALES DES ZONES HUMIDES 2007

JOURNEES MONDIALES DES ZONES HUMIDES 2007

Les zones humides ont en commun la présence de l’eau, douce, saumâtre ou salée, tout ou partie de l’année. C’est en 1986 que la France a adhéré à la Convention relative aux zones humides d’im- portance internationale particulièrement comme habitats des oiseaux d’eau, dite «Convention de Ramsar», du nom de la ville d’Iran où elle a été signée en 1971.

8 Lee mas

Ramsar COP11 DR3 Rev.1 Projet de résolution XI.3 Rev.1 Ajustements apportés au Plan stratégique 2009-2015 pour la période triennale 2013-2015

Ramsar COP11 DR3 Rev.1 Projet de résolution XI.3 Rev.1 Ajustements apportés au Plan stratégique 2009-2015 pour la période triennale 2013-2015

STRATÉGIE 1.7 Gestion intégrée des ressources en eau. Veiller à ce que les politiques et la mise en œuvre de la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE), appliquant une approche au niveau des écosystèmes, figurent dans les activités de planification de toutes les Parties contractantes et dans leurs processus décisionnels, notamment en ce qui concerne la gestion des eaux souterraines, la gestion des bassins versants/hydrographiques, l’aménagement du milieu marin et côtier et les activités d’atténuation des changements climatiques et/ou d’adaptation à ces changements.
Mostrar más

14 Lee mas

DOSSIER DE PRESSE JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES _ MOOREA 2011

DOSSIER DE PRESSE JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES _ MOOREA 2011

touristiques telles que la plongée, le nourrissage (raies, requins et poissons), les sports de loisirs… Enfin, d’un point de vue socioculturel, la mer et notamment les récifs coralliens offrent à la population une protection physique contre la houle, une ressource alimentaire, une source d’activité ludique et font partie intégrante de son histoire et de son quotidien.

7 Lee mas

Show all 10000 documents...