PDF superior 9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) “ Les zones humides et l'eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre”

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) “ Les zones humides et l'eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre”

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) “ Les zones humides et l'eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre”

100. Promouvoir et mettre en œuvre, avec les Parties contractantes, les éléments pertinents et essentiels de la décision prise à la CDD13 relative à la gestion intégrée des ressources en eau, et notamment, renforcer la durabilité des écosystèmes fournissant des ressources et avantages/services essentiels au bien-être et à l’activité économique des populations humaines et découvrir des moyens novateurs de financer leur protection ; protéger et remettre en état les bassins versants afin de régulariser l’écoulement de l’eau et d’améliorer la qualité de l’eau, en tenant compte du rôle critique des écosystèmes ; et soutenir une demande en eau et une gestion des ressources en eau plus efficaces dans tous les secteurs, et plus particulièrement dans le secteur agricole. [Secrétariat ; PC] (Résolution IX.3)
Mostrar más

35 Lee mas

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) “ Les zones humides et l'eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre”

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) “ Les zones humides et l'eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre”

Les prévisions de revenus pour 2006-2008 représentent une augmentation annuelle de 4%, en fonction des contributions des Parties prévues au budget par la COP8 pour 2005 (Résolution VIII.27 Annexe I, et Annexe II de ce document). Cette augmentation annuelle de 4% inclut une indexation de 1,5% pour couvrir l’inflation pour les postes budgétaires relatifs aux coûts du personnel, d’administration et de fonctionnement, les frais de voyage et les indemnités de subsistance (voir, à la page suivante, la colonne des Observations sur le tableau des dépenses).
Mostrar más

11 Lee mas

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

Intégrer les politiques relatives à la conservation et à l'utilisation rationnelle des zones humides dans les activités de planification de toutes les Parties contractantes, ainsi que dans les processus décisionnels nationaux, régionaux, provinciaux et locaux, concernant notamment l'aménagement du territoire, la gestion des eaux souterraines, la gestion des bassins versants/hydrographiques, la planification des zones côtières et marines et les réponses aux changements climatiques, le tout dans le contexte de l’application de la gestion intégrée des ressources en eau. (Parties contractantes, GEST, OIP)
Mostrar más

15 Lee mas

9e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

9e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

15. RECONNAÎT l’importance particulièrement critique de l’appui financier et politique des Parties contractantes de la région à l’Initiative MedWet, et en particulier du pays hôte de l’Unité de coordination, EXPRIME sa sincère gratitude au gouvernement de la Grèce qui accueille l’Unité de coordination MedWet à Athènes, ACCEPTE l’offre généreuse du gouvernement de la Grèce de continuer de fournir des bureaux et un appui financier à cet effet durant la période triennale 2006-2008, et DONNE INSTRUCTION au Secrétaire général de renouveler, comme il convient, le Mémorandum d’accord en vigueur avec le gouvernement de la Grèce concernant l’hébergement de l’Unité de coordination MedWet pour la période triennale 2006-2008.
Mostrar más

6 Lee mas

9e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

9e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

12. Il est étonnant qu’à la COP8 deux fois plus de Parties contractantes (10) avaient déclaré avoir une politique nationale pour les zones humides en vigueur : il semble improbable, bien que possible, que certaines politiques nationales pour les zones humides aient été abandonnées, de sorte que cette disparité dans les chiffres doit être évaluée de près. Compte tenu que l’établissement des politiques nationales pour les zones humides et stratégies en rapport est reconnu par la Convention comme cadre porteur essentiel pour réaliser la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides, il est inquiétant de constater que le manque de capacités et de ressources empêche une plus grande activité. Actuellement, le Fonds suisse pour l’Afrique mis à la disposition du Secrétariat contribue à l’élaboration de politiques nationales pour les zones humides pour plusieurs Parties
Mostrar más

35 Lee mas

7e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971), San José, Costa Rica, 10 au 18 mai 1999

7e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971), San José, Costa Rica, 10 au 18 mai 1999

conventions et institutions intéressées par la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides au niveau régional et en particulier: avec la Communauté européenne en ce qui concerne l'application aux zones humides de sa Directive sur les habitats ainsi que l'adoption et l'application de mesures, comme la Directive sur les habitats, à des zones humides qui ne se trouvent pas sur le territoire des Etats de l’Union européenne; avec la Convention du Conseil de l'Europe relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe (Berne), en ce qui concerne la Stratégie paneuropéenne sur la diversité biologique et la diversité des paysages; avec la Convention de Barcelone et le Plan d'action pour la Méditerranée, en ce qui concerne l'Initiative MedWet; avec la Convention des pays de l’hémisphère occidentale; avec des programmes du PNUE, en particulier les conventions sur les mers régionales; et avec le Programme régional océanien de l'environnement (PROE). [PC, Bureau]
Mostrar más

32 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

16. INVITE les Parties contractantes, les Organisations internationales partenaires (OIP), les ONG, les organisations scientifiques et techniques compétentes et les associations industrielles à partager des informations, des orientations et des études de cas pour gérer les effets spécifiques des activités du secteur de l’énergie sur les zones humides (par ex. le Protocole d’évaluation sur la durabilité de l’hydroélectricité, adopté lors du Congrès mondial de l’hydroélectricité, qui s’est déroulé à Iguaçu, au Brésil, en 2011) et des études sur la collaboration régionale et transfrontière pour la planification et la mise en valeur de l’énergie qui soient conformes à l’utilisation rationnelle des zones humides et mettent en évidence les différences en matière de politiques énergétiques et environnementales de chaque Partie, et les services énergétiques transfrontaliers que produisent les zones humides, et DEMANDE au Secrétariat de compiler cette information et de la diffuser largement.
Mostrar más

15 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : Lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : Lieux de vie et destinations »

1. RAPPELANT que la Résolution X.24, Les changements climatiques et les zones humides (2008), qui actualisait et remplaçait la Résolution VIII.3, Les changements climatiques et les zones humides : effets, adaptation et atténuation (2002), reconnaissait que les changements climatiques pouvaient avoir des effets très défavorables sur la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et appelait notamment les Parties contractantes à gérer les zones humides de manière à renforcer leur résilience aux changements climatiques et aux phénomènes climatiques extrêmes et à s’assurer que les mesures qu’elles prendraient pour faire face aux changements climatiques ne causeraient pas de dommages graves aux caractéristiques écologiques de leurs zones humides, et RECONNAISSANT que la Convention de Ramsar a pour rôle et pour mandat de traiter de toutes les questions touchant au maintien des caractéristiques écologiques des zones humides;
Mostrar más

8 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

21. ENCOURAGE les Parties contractantes à collaborer avec les instituts de recherche et les secteurs de la biodiversité et de la santé et DEMANDE à l’industrie du riz et à l’industrie des pesticides de s’attaquer aux pratiques inadaptées et inappropriées; d’éliminer les incitations perverses; de garantir la fourniture de ressources financières et d’assistance technique des pays développés aux pays en développement; de garantir l’échange des connaissances en ce qui concerne la gestion des ravageurs du riz, en tenant compte des conditions économiques et sociales particulières; et d’envisager d’intégrer l’utilisation de la gestion intégrée de la biodiversité dans les rizières, le moment optimal de la plantation, la sélection et les variétés traditionnelles et autres pratiques agricoles pour maximiser les capacités du milieu des rizières en tant que stratégies de contrôle des ravageurs.
Mostrar más

5 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

contractantes, le Secrétariat, le GEST, la Conférence des Parties et le Comité permanent ainsi que par exemple les Comités nationaux Ramsar, les Correspondants nationaux et les Organisations internationales partenaires (OIP), jouent un rôle en garantissant que l’appui scientifique et technique est fourni de manière à soutenir une application effective des objectifs de la Convention et SOULIGNANT l’importance d’éclaircir les différents rôles et de garantir une coordination et une communication efficaces dans les travaux visant à fournir un appui scientifique et technique pour améliorer l’application de la Convention;
Mostrar más

5 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

meilleures pratiques concernant ces activités à l’intérieur et à proximité des Sites Ramsar et autres zones humides, y compris les expériences qui ont trait aux centres de zones humides et aux initiatives relatives aux voies de migration, et INVITE les Parties contractantes, soutenues selon que de besoin par les OIP et autres organismes, à informer le Secrétariat Ramsar de toutes les questions concernant le tourisme durable, les loisirs et les zones humides pour lesquelles tous autres avis et orientations seraient utiles.
Mostrar más

11 Lee mas

DES SESSIONS DE LA CONFÉRENCE DES PARTIES CONTRACTANTES À LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES D’IMPORTANCE INTERNATIONALE, PARTICULIÈREMENT COMME HABITATS DES OISEAUX D’EAU (Ramsar, Iran, 1971) adopté par la 11

DES SESSIONS DE LA CONFÉRENCE DES PARTIES CONTRACTANTES À LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES D’IMPORTANCE INTERNATIONALE, PARTICULIÈREMENT COMME HABITATS DES OISEAUX D’EAU (Ramsar, Iran, 1971) adopté par la 11

Sauf en cas d’élection et de décision sur le lieu de réunion de la session ordinaire suivante, le vote a lieu normalement à main levée. Toute Partie peut, cependant, demander un scrutin par appel nominal auquel il est procédé dans l’ordre alphabétique des noms en anglais des Parties participant à la session en commençant par celle dont le nom est tiré au sort par le président. Toutefois, si une Partie demande un vote au scrutin secret, ce mode de scrutin est adopté pour la question débattue, à condition que la demande soit appuyée par une majorité simple des Parties présentes et votantes. Le président est responsable du décompte des voix, peut être assisté par des scrutateurs désignés par la Conférence et annonce le résultat du scrutin.
Mostrar más

16 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

49. Dans le cadre du Plan stratégique Ramsar 2009-2015, l’objectif stratégique 2 cherche à « Développer et maintenir un réseau international de zones humides importantes pour la conservation de la diversité biologique mondiale, y compris pour les voies de migration des oiseaux d’eau et les populations de poissons ainsi que pour la survie de l’humanité en veillant à ce que toutes les Parties contractantes appliquent dûment le Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l’évolution de la Liste des zones humides d’importance internationale et par une gestion appropriée et une utilisation rationnelle des zones humides d’importance internationale qui ne sont pas encore officiellement inscrites sur la Liste de Ramsar mais qui ont été jugées aptes à y figurer à l’issue de l’application, au niveau national, du Cadre stratégique ou de son équivalent. »
Mostrar más

37 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

contribution significative au développement durable. Au nombre des autres questions clés traitées tant à Rio+20 qu’à la COP11, on peut citer l’énergie, les villes durables, la santé et la population, l’éradication de la pauvreté, les changements climatiques, l’agriculture durable, la biodiversité, l’eau et l’assainissement, ainsi que les océans et les mers. Au nom de tous les participants, le Secrétaire général remercie chaleureusement le Gouvernement et le peuple de la République de Roumanie pour les efforts déployés afin d’accueillir la COP11. Notant qu’il s’agira de sa dernière COP en sa qualité de Secrétaire général, M.Tiéga exprime sa profonde gratitude à tous ceux qui ont soutenu les travaux de Convention pendant son mandat, et évoque les défis de l’avenir dont le moindre n’est pas de construire et renforcer un large éventail de partenariats. Il conclut en nommant et en remerciant les Parties contractantes, les partenaires et les institutions qui ont fourni un soutien financier ou en nature à la Convention au cours des trois dernières années.
Mostrar más

82 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

conformément au barème de contributions des États membres au budget des Nations Unies qui a été approuvé par l’Assemblée générale des Nations Unies qui, pour celles qui ne versent que des contributions volontaires, est appliqué à titre indicatif et sauf dans le cas des Parties contractantes qui, en application du barème de l’ONU, pourraient verser au budget de la Convention de Ramsar des contributions annuelles inférieures à CHF 1000, auquel cas leur contribution annuelle sera équivalente à ce montant.
Mostrar más

10 Lee mas

Inscription de Sites Ramsar

Inscription de Sites Ramsar

36. ACCUEILLE AVEC SATISFACTION les déclarations des 76 Parties contractantes suivantes, dans leur Rapport national à la COP8 ou durant la présente session, concernant le nombre d’extensions imminentes ou prévues de Sites Ramsar et le nombre d’inscriptions futures de Sites Ramsar nouveaux ou d’extensions de Sites Ramsar: Albanie (6 sites), Algérie (30 sites), Argentine (3 sites), Arménie (3 sites), Australie (1 site), Autriche (3 sites), Belgique (6 sites et 1 extension), Bénin (3 sites), Bolivie (2 sites), Botswana (4 sites), Brésil (2 sites), Cambodge (1 site), Chili (2 sites), Chine (80 sites), Colombie (6 sites), Comores (1 site), Costa Rica (2 sites et 1 extension), Côte d’Ivoire (4 sites, y compris 1 site transfrontières avec le Ghana), Cuba (3 sites), Djibouti (3 sites), El Salvador (2 sites), Équateur (1 site), Espagne (14 sites et 2 extensions), Estonie (14 sites), ex-République yougoslave de Macédoine (3 sites), Finlande (50 sites), Gambie (2 sites), Géorgie (1 site), Ghana (2 sites, y compris 1 site transfrontières avec la Côte d’Ivoire), Grèce (2 extensions), Guatemala (4 sites), Guinée (5 sites), Hongrie (1 site), Inde (6 sites), Indonésie (3 sites), Italie (4 sites), Jamaïque (1 site), Japon (11 sites), Jordanie (2 sites), Kenya (3 sites), Lettonie (3 sites), Lituanie (5 sites), Madagascar (7 sites), Malaisie (5 sites), Malawi (1 site), Mali (4 sites), Mauritanie (3 sites), Mongolie (3 sites), Népal (7 sites), Nicaragua (2 sites), Niger (8 sites), Nigéria (14 sites), Ouganda (5 sites), Pakistan (10 sites), Panama (1 site), Papouasie-Nouvelle-Guinée (1 site), Paraguay (1 site), Pérou (3 sites), Pologne (5 sites), Portugal (5 sites), République arabe syrienne (2 sites), République slovaque (1 site), République tchèque (2 sites), Sri Lanka (4 sites), Suriname (3 sites), Thaïlande (20 sites), Togo (3 sites), Trinité-et-Tobago (2 sites), Tunisie (4 sites), Turquie (5 sites), République-Unie de Tanzanie (3 sites), Tchad (3 sites), Uruguay (2 sites), Venezuela (2 sites) et Zambie (5 sites et 2 extensions); ENCOURAGE ces Parties contractantes à communiquer au Bureau des Fiches descriptives Ramsar complètes et des cartes des limites des sites pour ces huit extensions de sites et 451 nouveaux sites et ACCUEILLE AUSSI AVEC SATISFACTION les déclarations des pays suivants, dans leur Rapport national à la COP8, concernant un nombre non précisé d’inscriptions futures de nouveaux Sites Ramsar : Bulgarie, Canada, Congo, Égypte, États- Unis d’Amérique, Irlande, Israël, Liban, Maroc, Norvège, Pays-Bas, Philippines, République de Corée, République islamique d’Iran, Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie, Ukraine et Yougoslavie.
Mostrar más

132 Lee mas

DOSSIER DE PRESSE JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES _ MOOREA 2011

DOSSIER DE PRESSE JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES _ MOOREA 2011

touristiques telles que la plongée, le nourrissage (raies, requins et poissons), les sports de loisirs… Enfin, d’un point de vue socioculturel, la mer et notamment les récifs coralliens offrent à la population une protection physique contre la houle, une ressource alimentaire, une source d’activité ludique et font partie intégrante de son histoire et de son quotidien.

7 Lee mas

CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) COP10

CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) COP10

1. Contributions des Parties 3,133,672 3,281,206 3,307,115 4,033,512 2. Différence ajustement 1000 CHF minimum 66,741 66,205 66,033 61,635 3. Contribution volontaire É.-U. 902,681 944,141 951,401 1,155,042 4. Retour d'impôt suisse et intérêts 250,000 230,000 239,044 260,121 5. Intérêts 12,000 25,000 25,000 30,000 REVENU TOTAL 4,365,094 4,546,552 4,588,593 5,540,310
Mostrar más

8 Lee mas

Ramsar COP11 DOC. 32 Les changements climatiques et les zones humides : conséquences pour la Convention de Ramsar sur les zones humides

Ramsar COP11 DOC. 32 Les changements climatiques et les zones humides : conséquences pour la Convention de Ramsar sur les zones humides

9. Le GEST a fourni des avis techniques au Fonds Danone pour la nature Danone / UICN / Ramsar concernant le piégeage du carbone et les capacités et problèmes de stockage dans différents types de zones humides, plus précisément du point de vue de la restauration des mangroves pour la compensation du carbone; au groupe de travail sur les politiques Carbone bleu coordonné par l’UICN; aux travaux de la Banque mondiale concernant « l’adaptation aux changements climatiques basée sur les écosystèmes » (AbE); à un projet conjoint en cours GEST / Ramsar / CDB qui examine le rôle de la biodiversité, y compris des zones humides, dans le fonctionnement du cycle mondial de l’eau et les conséquences de
Mostrar más

16 Lee mas

Résolution XI.12 Les zones humides et la santé : adopter une approche par écosystème

Résolution XI.12 Les zones humides et la santé : adopter une approche par écosystème

infectieuses et/ou aux dangers physiques; des lieux de bien-être psychologique et de santé mentale, qui fournissent, notamment, des moyens d’existence aux êtres humains et qui enrichissent leur vie en leur permettant de survivre et d’aider les autres; et des sites où ils peuvent prélever des produits médicinaux; RECONNAISSANT les liens étroits et spécifiques entre les écosystèmes de zones humides et les moyens d’existence ainsi que l’amélioration du mode de vie (y compris grâce aux possibilités d’exercice physique, d’abaissement du stress, de meilleure santé mentale et de résistance aux maladies), en particulier pour les communautés locales et les populations autochtones; et
Mostrar más

20 Lee mas

Show all 10000 documents...

Related subjects