PDF superior Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)

Des navettes seront mises à la disposition des délégués subventionnés par Ramsar, entre l’hôtel Azur et le Palais des Congrès selon des horaires fixes (le matin et le soir). Les horaires précis seront annoncés à Yaoundé. En dehors des horaires prévus, les délégués se déplacent par leurs propres moyens. Les délégués qui ne reçoivent pas de subvention de Ramsar doivent organiser eux- mêmes leur transport de leur hôtel au Palais des Congrès ainsi que pour tout autre déplacement.

12 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

9. RECONNAISSANT qu’il y a différents publics cibles pour les avis, l’appui et l’information scientifiques et techniques, compte tenu de la gamme des agents d’application jouant un rôle dans la réalisation de l’utilisation rationnelle des zones humides, notamment les administrateurs de zones humides mais aussi les administrateurs de réseaux de zones humides, par exemple sur les voies de migration des oiseaux d’eau; les décideurs du domaine des zones humides et les responsables de la réglementation de l’utilisation des zones humides et des impacts qui les touchent; les décideurs politiques d’autres secteurs tels que l’eau, l’agriculture, la santé, le développement urbain et l’énergie; les acteurs et communautés locales qui dépendent parfois des zones humides et des services écosystémiques des zones humides; les éducateurs et les chercheurs; et les organisations du secteur privé;
Mostrar más

5 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations » Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations » Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012

8. RAPPELANT que dans la Résolution VIII.8 (2002) la Conférence des Parties s’était inquiétée du fait que de nombreuses Parties contractantes ne disposaient pas de mécanisme leur permettant de respecter l’article 3.2, et qu’elle avait prié instamment les Parties contractantes, à titre prioritaire, « de mettre en place des mécanismes leur permettant d’être informée dès que possible, notamment grâce aux rapports des autorités nationales, des communautés locales et autochtones et des ONG, des changements qui se sont produits, sont en train ou susceptibles de se produire dans les caractéristiques écologiques de toute zone humide de leur territoire inscrite sur la Liste de Ramsar et de faire rapport sur ces changements sans délai, au [Secrétariat] Ramsar, en bonne application de l’article 3.2 de la Convention »;
Mostrar más

15 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

14. RECONNAISSANT que certains pays ont mis en place des mécanismes limitant le taux d’utilisation de ces pesticides mais PRÉOCCUPÉE de constater que l’utilisation des pesticides persiste et menace non seulement les services écosystémiques et la biodiversité des rizières mais aussi la sécurité alimentaire, la santé humaine et les moyens d’existence, et que les changements dans la qualité de l’eau dus au ruissellement des pesticides pourraient avoir des effets négatifs, en aval, sur les écosystèmes de zones humides;

5 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : Lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : Lieux de vie et destinations »

disparition devait être la solution prioritaire pour parvenir à la conservation et à l’utilisation rationnelle des zones humides (comme énoncé dans la Résolution XI.9, Cadre intégré pour éviter, atténuer et compenser les pertes en zones humides), et PRÉOCCUPÉE de constater qu’en dépit de vastes recherches entreprises, l’importance des zones humides dans la maîtrise des émissions de gaz à effet de serre pourrait être plus largement reconnue dans les stratégies et mécanismes nationaux et internationaux de lutte contre les changements climatiques et bénéficier d’une meilleure communication quant au rôle réel et potentiel d’atténuation des changements climatiques joué par les zones humides;
Mostrar más

8 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations » Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations » Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012

permettant d’être informée dès que possible, notamment grâce aux rapports des autorités nationales, [des peuples autochtones et des communautés locales] et des ONG, des changements qui se sont produits, sont en train ou susceptibles de se produire dans les caractéristiques écologiques de toute zone humide de leur territoire inscrite sur la Liste de Ramsar et de faire rapport sur ces changements sans délai, au [Secrétariat] Ramsar, en bonne application de l’article 3.2 de la Convention »;

14 Lee mas

Programme de communication, d’éducation, de sensibilisation et de participation (CESP) 2009-2015 de la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)

Programme de communication, d’éducation, de sensibilisation et de participation (CESP) 2009-2015 de la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)

b) Bien que seules cinq Parties contractantes (l’Allemagne, l’Australie, l’Espagne, la Hongrie et le Royaume-Uni) aient transmis leur Plan d’action national en matière de CESP au Secrétariat Ramsar, de nombreuses autres Parties œuvrent actuellement en ce sens ou mettent en pratique des plans d’action de CESP à d’autres échelles. De plus en plus d’éléments montrent que les Parties considèrent que la CESP fait partie intégrante des plans de gestion au niveau des sites et des bassins et intègrent les activités de CESP appropriées dans ces plans.

32 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations » Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations » Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012

« STRATÉGIE 1.4 Reconnaissance intersectorielle des services fournis par les zones humides. Améliorer la reconnaissance et la prise en compte, dans le processus décisionnel, de l’importance des zones humides pour la conservation de la biodiversité, la qualité de l’eau et l’approvisionnement en eau, la protection des littoraux, la gestion intégrée des zones côtières, les flux environnementaux, l’intégrité écologique, la maîtrise des crues, l’atténuation des changements climatiques et/ou l’adaptation à ces changements, la sécurité alimentaire, l’éradication de la pauvreté, le tourisme, les secteurs de production, le patrimoine culturel, l’éducation et la recherche scientifique en élaborant et diffusant des méthodes pour réaliser l’utilisation rationnelle des zones humides. »
Mostrar más

14 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

conformément au barème de contributions des États membres au budget des Nations Unies qui a été approuvé par l’Assemblée générale des Nations Unies qui, pour celles qui ne versent que des contributions volontaires, est appliqué à titre indicatif et sauf dans le cas des Parties contractantes qui, en application du barème de l’ONU, pourraient verser au budget de la Convention de Ramsar des contributions annuelles inférieures à CHF 1000, auquel cas leur contribution annuelle sera équivalente à ce montant.

10 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

28. ENCOURAGE EN OUTRE les Parties contractantes à s’appuyer sur le Cadre intégré et les lignes directrices pour éviter, atténuer et compenser les pertes en zones humides, figurant en annexe à la Résolution XI.9, dans tous les aspects du développement du tourisme commercial, en particulier ceux qui ont trait à la construction d’infrastructures et d’équipements pour faciliter les visites de Sites Ramsar et d’autres zones humides, et PRIE le Secrétariat Ramsar de consulter d’autres organisations, notamment l’OMT, sur les moyens d’aider les Parties contractantes à cet égard et de faire rapport à la Conférence des Parties sur les progrès accomplis.
Mostrar más

11 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

127. Le Secrétaire général remercie la Présidente et les membres du Sous-groupe sur les finances, ainsi que le Comité permanent lui-même, pour les orientations fournies par le Secrétariat ces trois dernières années. Il demande aux Parties contractantes, au moment de prendre des décisions à la COP11, de tenir compte, si possible, des liens entre les tâches attribuées au Secrétariat et les ressources nécessaires pour les mener à bien. Parmi les autres questions urgentes, il mentionne la nécessité d’essayer d’inverser la tendance à la baisse des contributions volontaires; le fait de s’assurer que les Parties se sont pleinement appropriées le prochain Plan stratégique et disposent des ressources nécessaires; le financement d’activités fondamentales comme les Missions consultatives Ramsar, pour lesquelles le budget administratif ne prévoit pas de ressources, le fait d’exploiter au mieux les moyens techniques disponibles pour assurer un meilleur service aux Parties et le fait de maintenir à tout le moins les capacités actuelles du Secrétariat.
Mostrar más

82 Lee mas

CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) COP10

CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) COP10

Augmentation minimum des salaires tenant compte des taux d'augmentation liés à l'évaluation du personnel.. Voyages : augmentation prévue des coûts de 15% et en conséquence moins de voya[r]

8 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

18. À travers ces réseaux et organisations, il est possible d’ancrer les Principes à l’intérieur de toute une gamme d’initiatives parallèles et de garantir que l’utilisation rationnelle des zones humides soit dûment prise en compte dans la planification et le développement urbains. Il y a, en particulier, une possibilité immédiate d’intégrer les orientations sur les zones humides dans le cadre actuel et couronné de succès de la division en charge de l'aménagement et du design urbains d’ONU-Habitat.

15 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

68. Par exemple, l’annexe à la Résolution X.17, en fournissant des avis sur les évaluations d’impact sur l’environnement, observe : « Une action corrective peut prendre plusieurs formes, c’est-à-dire l’évitement (ou la prévention), [l’atténuation] (en considérant les changements de l’échelle, de la conception, de l’emplacement, de l’implantation, du processus, de la phase, de la gestion et/ou du contrôle de l’activité proposée, ainsi que la restauration ou la réhabilitation des sites) et la compensation (souvent associée aux impacts résiduels après la prévention et la limitation). Une ‘approche de planification positive’ doit être utilisée, où l’évitement prévaut et la compensation est utilisée en tant que mesure de dernier recours. Il faut reconnaître que la compensation ne sera pas toujours possible : dans certains cas, il est approprié de rejeter une proposition de développement pour des raisons de dommages irréversibles ou de perte irremplaçable de la diversité biologique. »
Mostrar más

37 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

10. Dans la Résolution X.25, la Conférence des Parties i) demande aux Parties de réaliser des EIE et des EES pour évaluer les impacts, avantages et risques potentiels, y compris en cas de drainage, des projets de culture pour la production de biocarburants affectant des Sites Ramsar et autres zones humides, et ii) prie instamment les Parties de « s’assurer que toute politique d’utilisation de cultures pour les biocarburants tienne compte de la gamme entière et des valeurs des services écosystémiques et moyens d’existence fournis par ces zones humides ainsi que de la biodiversité qu’elles entretiennent, sans oublier les compromis à faire entre ces services dans l’analyse coûts-bénéfices et d’appliquer, le cas échéant, le principe de précaution défini dans le Principe 15 de la Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement ».
Mostrar más

15 Lee mas

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

Lors de la célébration de la journée mondiale des zones humides 2014, l'autorité administrative Ramsar a signé une convention de partenariat qui vise à promouvoir le développement de la communication, la formation et la sensibilisation en faveur des zones humides avec le Collectif Marocain d’Education à l’Environnement et au Développement Durable constitué par plusieurs associations nationales actives dans le domaine. Elle sera opérationnalisée par l'élaboration d'un plan d'action national et la constitution de groupes régionaux de travail
Mostrar más

34 Lee mas

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

4. Les champs à fond vert clair sont des champs de ‘texte libre’ où la Partie contractante peut, si elle le souhaite, apporter des informations supplémentaires. Bien qu’il soit facultatif d’inscrire des informations dans ces champs, les Parties contractantes sont invitées à le faire chaque fois que c’est possible et pertinent. En effet, cela nous aide à mieux comprendre les progrès et les activités des Parties et à préparer pour la COP les rapports sur l’application au niveau mondial et régional.

26 Lee mas

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

STRATÉGIE 1.9 Espèce s exotiques envahissantes. Encourager les Parties contractantes à élaborer un inventaire national des espèces exotiques envahissantes qui ont d’ores et déjà et/ou pourraient avoir des incidences sur les caractéristiques écologiques des zones humides, en particulier des Sites Ramsar, et veiller à l’instauration d’un appui mutuel entre l’inventaire national et le Registre mondial de l’UICN sur les espèces envahissantes (GRIS); élaborer des orientations et promouvoir des procédures et des actions pour empêcher ces espèces de pénétrer dans les systèmes de zones humides, pour les contrôler ou pour les éradiquer.
Mostrar más

28 Lee mas

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

STRATÉGIE 1.4 Reconnaissance intersectorielle des services fourni s par les zones humides. Améliorer la reconnaissance et la prise en compte, dans le processus décisionnel, de l’importance des zones humides pour la conservation de la biodiversité, l’approvisionnement en eau, la protection des littoraux, la gestion intégrée des zones côtières, la maîtrise des crues, l’atténuation des changements climatiques et/ou l’adaptation à ces changements, la sécurité alimentaire, l’éradication de la pauvreté, le tourisme, le patrimoine culturel et la recherche scientifique en élaborant et diffusant des méthodes pour réaliser l’utilisation rationnelle des zones humides.
Mostrar más

31 Lee mas

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

4. Les champs à fond vert clair sont des champs de ‘texte libre’ où la Partie contractante peut, si elle le souhaite, apporter des informations supplémentaires. Bien qu’il soit facultatif d’inscrire des informations dans ces champs, les Parties contractantes sont invitées à le faire chaque fois que c’est possible et pertinent. En effet, cela nous aide à mieux comprendre les progrès et les activités des Parties et à préparer pour la COP les rapports sur l’application au niveau mondial et régional.

32 Lee mas

Show all 9003 documents...

Related subjects