PDF superior Rapport du Secrétaire général conformément à l’Article 8.2 b., c. et d. concernant la Liste des zones humides d’importance internationale

Rapport du Secrétaire général conformément à l’Article 8.2 b., c. et d. concernant la Liste des zones humides d’importance internationale

Rapport du Secrétaire général conformément à l’Article 8.2 b., c. et d. concernant la Liste des zones humides d’importance internationale

22. En juin 2004, le Secrétaire général a écrit au Président du Pérou pour lui faire part de ses inquiétudes concernant la construction d’infrastructures portuaires pour le traitement et l’exportation du gaz naturel, sur la plage de Lobería, dans la zone tampon de la Réserve nationale de Paracas(site Ramsar de Paracas) ; en septembre 2004, il a écrit au Président de la Colombie concernant la construction d’infrastructures portuaires à vocation multiple à Palermo (site Ramar du Sistema Delta Estuarino del Río Magdalena, Ciénaga Grande de Santa Marta) ; et en mai 2005, il a écrit au gouvernement du Kenya pour faire part de ses inquiétudes concernant les incidences d’un jugement mettant un terme à la mise en œuvre du plan de gestion du site Ramsar du lac Naivasha.
Mostrar más

19 Lee mas

Rapport du Secrétaire général sur la mise en œuvre de la Convention au niveau mondial

Rapport du Secrétaire général sur la mise en œuvre de la Convention au niveau mondial

3. Le but du rapport mondial et des rapports régionaux est de passer en revue la mise en œuvre de la Convention dans la période triennale écoulée. Cependant, comme il s’agit du premier rapport que j’ai l’honneur de présenter à la COP en ma qualité de Secrétaire général, je saisis cette occasion pour apporter quelques perspectives, fruits de ma réflexion personnelle depuis deux ans. La structure du rapport correspond à celle du Plan stratégique 2003-2008 et aux Rapports nationaux reçus, et présente les activités du Secrétariat, ainsi que la manière dont elles s’imbriquent dans les activités des Parties contractantes et des Organisations internationales partenaires (OIP). Les rapports des organes subsidiaires, le Comité permanent et le Groupe d’évaluation scientifique et technique (GEST), font l’objet de documents séparés tout comme mon rapport au titre de l’Article 8 sur l’état de la Liste des zones humides d’importance internationale.
Mostrar más

21 Lee mas

Résolution X.13 L’état des sites inscrits sur la Liste de Ramsar des zones humides d’importance internationale

Résolution X.13 L’état des sites inscrits sur la Liste de Ramsar des zones humides d’importance internationale

18. RÉAFFIRME l’engagement pris par les Parties dans la Résolution VIII.8 d’appliquer intégralement les dispositions de l’Article 3.2 concernant l’établissement de rapports sur les changements et sur le maintien ou la restauration des caractéristiques écologiques de leurs sites Ramsar, en ayant recours notamment à tous les mécanismes pertinents pour traiter et résoudre, dès que possible, les problèmes pour lesquels un site peut avoir fait l’objet d’un rapport au titre de l’Article 3.2; et une fois ces questions résolues, de soumettre un nouveau rapport afin que les rapports aux sessions de la Conférence des Parties puissent faire état aussi bien des influences positives que des changements dans les caractéristiques
Mostrar más

12 Lee mas

1 Groupe d’évaluation scientifique et technique Étude de la littérature Domaine de travail thématique n

1 Groupe d’évaluation scientifique et technique Étude de la littérature Domaine de travail thématique n

Résumé : La Résolution X.16 présente un ‘Cadre pour les procédures de détection de changements dans les caractéristiques écologiques des zones humides, d’établissement de rapports et de réaction’, conçu par le Groupe d’évaluation scientifique et technique de la Convention de Ramsar en réponse à une demande des Parties à la 8 e Session de la Conférence des Parties contractantes (COP8, 2002). Le présent document d’information fournit une motivation plus détaillée pour ce Cadre. Il examine les orientations qui sont déjà disponibles … et identifie les lacunes à différents endroits des processus où d’autres orientations pourraient être nécessaires.
Mostrar más

42 Lee mas

Résolution X.20 Régionalisation biogéographique pour l’application du Cadre stratégique pour la Liste des zones humides d’importance internationale : orientations scientifiques et techniques

Résolution X.20 Régionalisation biogéographique pour l’application du Cadre stratégique pour la Liste des zones humides d’importance internationale : orientations scientifiques et techniques

10. DEMANDE au GEST, au Secrétariat Ramsar et à Wetlands International de trouver des moyens de mettre à disposition, dans le cadre du Service d’information sur les sites Ramsar (SISR) des versions numériques des systèmes de régionalisation biogéographique MEOW pour les domaines, provinces et écorégions et leurs versions mises à jour dès qu’elles seront disponibles, en vue d’aider les Parties contractantes à identifier les zones humides des milieux côtiers et marins proches du rivage à inscrire de manière prioritaire sur la Liste de Ramsar, ainsi que des versions numériques de systèmes de régionalisation
Mostrar más

6 Lee mas

Lignes directrices pour l’intégration de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides dans la gestion des bassins hydrographiques

Lignes directrices pour l’intégration de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides dans la gestion des bassins hydrographiques

35. Il importe de surveiller et de contrôler l’impact des modes d’occupation des sols sur les réseaux fluviaux et zones humides associées, par l’intermédiaire de règlements et de lignes directrices intégrés sur la sylviculture, l’agriculture, les mines ou la gestion des déchets urbains. De la mise en œuvre de telles lignes directrices résultent souvent des avantages pour les utilisateurs des terres eux-mêmes – par exemple, le reboisement et de bonnes pratiques forestières favorisent le rendement à long terme du bois d’œuvre; de meilleures pratiques agricoles réduisent l’érosion des sols et favorisent la rétention de l’eau en période sèche; une meilleure gestion des déchets améliore la qualité de la vie et la santé des citadins. Toutefois, il est généralement nécessaire de mettre en place un mécanisme approprié de surveillance et d’exécution pour veiller à l’application effective des règlements.
Mostrar más

23 Lee mas

Résolution XI.8 Annexe 2 Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l’évolution de la Liste des zones humides d’importance internationale de la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) – révision 2012

Résolution XI.8 Annexe 2 Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l’évolution de la Liste des zones humides d’importance internationale de la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) – révision 2012

111. La fourniture d’un habitat structuré pour d’autres organismes tels que les poissons, les crabes, les éponges et autres macro-invertébrés est un service d’appui. Comme les récifs coralliens des systèmes tropicaux et les zones humides couvertes de végétation, tels les marais salés, les mangroves (Appendice E4 ci-dessus), les lits de varech et les herbiers marins, les bancs d’huîtres et les moulières sont utilisés par beaucoup d’espèces de poissons et de crustacés comme zones de nourrissage ou d’alevinage. Des récifs intacts peuvent renforcer la productivité globale des estuaires (Grabowski & Peterson 2007); en revanche, la dégradation des structures de récifs à bivalves par des pratiques de pêche destructrices, le dragage et les activités de remblaiement peuvent entraîner des dommages écologiques en cascade et augmenter l’impact global de l’hypoxie et de l’anoxie
Mostrar más

143 Lee mas

Agorafobia. La compleja construcción de la casa común europea de los derechos sociales

Agorafobia. La compleja construcción de la casa común europea de los derechos sociales

Dans le même ordre d’idées, Vingré n’était pas persuadé que la collection d’affichettes ornant le bas des parois vitrées du premier étage de l’Agora, du côté du provoquant « VI » en tubes de métal sur lequel prend appui l’auvent abritant l’entrée du bâtiment (personne n’a, semble-t-il, songé à s’inquiéter de l’allusion qu’on aurait pu voir là à l’obsolescence de la Vème république, et au prochain avènement d’une VIème), n’ait pas fini, à moins que ce n’ait été le cas dès le début, par remplir un rôle plus fonctionnel (cacher les jambes des occupants des bureaux de cet étage, ou mieux isoler les bureaux) que pédagogique. Il était en effet très difficile, depuis le perron de l’Agora, de déchiffrer des messages qu’elles avaient été conçues pour véhiculer, sauf d’une part à se tordre le cou, d’autre part à s’être préalablement muni d’une paire de jumelles. Mais peut-être cela faisait-il aussi partie du projet. Car ces affichettes, dont il s’était, pour sa part, donné les moyens de scruter les intentions, n’étaient pas toutes politiquement correctes. Nul ne pouvait certes (à ce niveau de généralité ce n’était pas compromettant) se plaindre qu’on dénonçât les atteintes à la liberté d’expression à coup d’images montrant des mouchoirs noués autour de becs d’oiseaux, des bouches bâillonnées, ou cadenassées, ou scotchées ; des visages revêtus de masques, ou recevant de plein fouet un coup de poing ; des bouches béantes sur des dents fracassées ; plus subtilement, des index posés en travers de lèvres entr’ouvertes ; ni qu’on proclamât « Speak for those who cannot ». Même les affichettes montrant des femmes voilées, ou des orateurs s’exprimant depuis une tribune face à une foule tétanisée, pour assorties qu’elles fussent de légendes en caractères arabes, n’étaient probablement pas de nature à déchainer la critique, dès lors qu’on n’était pas près d’accueillir au sein du Conseil de l’Europe des pays susceptibles de se sentir visés -ceux des pays membres de tradition musulmane n’utilisaient plus l’alphabet arabe-. Une seule affichette aurait, avait-il semblé à Vingré, pu donner lieu à un incident, mais sans doute n’avait-elle été remarquée par personne, en tous cas par aucun Russe : celle représentant une baba dont on croyait comprendre qu’elle s’insurgeait contre sa condition d’assujettie au servage de l’emboitement, ce qui est le propre des poupées russes.
Mostrar más

56 Lee mas

Donner la priorité à la protection et à la restauration des zones humides

Donner la priorité à la protection et à la restauration des zones humides

À travers le monde, les activités anthropiques ont laissé en héritage des paysages pollués et dégradés. Bien sou- vent, les zones humides ont été polluées, transformées ou comblées. La revitalisation et la remise en état de paysages contaminés grâce à la restauration des zones humides peuvent permettre de retrouver le fonction- nement des écosystèmes assurant des habitats dura- bles, une utilisation économique et des avantages so- ciaux, comme par exemple des activités pédagogiques, l’amélioration de la qualité de l’eau, la fourniture d’habitats pour les espèces sauvages et les objectifs récréatifs. Dans certains cas, la dégradation des zones humides est tellement grave qu’il n’est plus possible de restaurer un type donné de zone humide, comme par exemple dans le cas où la perte totale de sols organiques oblige à restaurer sur un substrat minéral. Même dans ces circonstances, il peut encore exister des possibilités de revitaliser les processus des zones humides et de res- taurer d’importants services écosystémiques plutôt que des types de zones humides spécifiques. D’autres infor- mations sur la restauration de terres dégradées peuvent être consultées ici : http://www.cluin.org/download/ issues/ecotools/ecological_revitalization_turning_con- taminated_properties_into_community_assets.pdf. Les zones humides, l’eau et l’assainissement
Mostrar más

23 Lee mas

Document d’orientation : Inventaires culturels rapides des zones humides

Document d’orientation : Inventaires culturels rapides des zones humides

La liste du Patrimoine mondial comprend d’autres sites inscrits pour leur valeur culturelle (et non leur valeur naturelle) qui ne sont pas inscrits sur la liste des sites Ramsar, mais qui comprennent néanmoins des zones humides. Certains sites sont bien connus, ou leur nom indique qu’ils comprennent des zones humides. Un passage en revue manuel de la liste pour chaque pays permettra de retenir plusieurs sites dont les données peuvent contribuer à un Inventaire culturel rapide. L’utilisation du mot-clé « zone humide » dans l’outil de recherche en ligne sur le site du Patrimoine mondial renvoyait (en décembre 2015) 23 sites « culturels » ou « mixtes » de la liste mondiale 13 ; ces derniers pourraient constituer un autre point de départ. L’Équipe culture de la Convention de Ramsar examinera cela à partir de l’information résumée disponible sur le site international, mais les projets nationaux des inventaires devraient pouvoir fournir de plus amples détails sur les sites concernés et définir d’autres sites qui pourraient être également pertinents, mais qui ne ressortent pas forcément de ces méthodes rudimentaires de recoupement de données.
Mostrar más

30 Lee mas

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

D. Quelles sont les propositions et priorités futures pour l’application de la Convention ? Les priorites resident en grandes parties dans la sensibilisation surtout celle des decideurs qui ne semblent pas bien compris la gestion des zones. N'est ce pas par ignorance? Alors que pour l'avenir les ecosystemes humides et dans les pays du sahel surtout semblent être les zones de prédilection pour la vie tout entiére et particulièrement en ce qui concerne les activités sylvo-agro- pastorales. Ceci se traduit par la multidimensionnalité de leur utilsation dans tous les domaines de la vie de l'homme. Aussi, pour certains pays il serait souhaitable que le Sécretariat se deploie réellement pour porter appui aux administrations en charge de la gestion des zones afin de mieux faire intervenir les responsables politques dans la getion durable de ces écosystèmes.
Mostrar más

27 Lee mas

RAPPORT DE MISSION JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES 2 FEVRIER 2007

RAPPORT DE MISSION JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES 2 FEVRIER 2007

Naturellement, pour Ramsar, ce problème est fondamental ; les pêcheries marines et intérieures dépendent de zones humides en bon état et en mesure de fonctionner. Les zones humides côtières sont des zones d’alevinage pour les espèces de poissons océaniques et la plupart des espèces côtières qui constituent les prises de la pêche ; les mangroves et les zones humides côtières des régions tempérées entretiennent une aquaculture marine. La pêche dans les eaux intérieures, capture et aquaculture, dépend également de lacs, d’étangs et de cours d’eau en bonne santé.
Mostrar más

5 Lee mas

Résolution XI.8 Simplifier les procédures de description des Sites Ramsar au moment de leur inscription et lors de mises à jour ultérieures

Résolution XI.8 Simplifier les procédures de description des Sites Ramsar au moment de leur inscription et lors de mises à jour ultérieures

sous-champs relatifs : aux changements dans les sites, par exemple dans les champs 12a, 12c et 16 qui portent sur la composition en espèces et les types de zones humides; à la définition de seuils pour les changements dans les caractéristiques écologiques; et aux indicateurs de suivi. Il est suggéré que toute modification mineure soit communiquée au Secrétariat qui les transmettra au Comité permanent pour approbation finale des derniers détails à incorporer dans le formulaire définitif approuvé par la COP11, avant janvier 2015; et
Mostrar más

5 Lee mas

Notre Santé dépend de celle des Zones Humides

Notre Santé dépend de celle des Zones Humides

Parc naturel régional du Gâtinais français : théâtre de comédiens, marionnettes et ombres chinoises, "Suzy Castanouille, la Diva des Grenouilles" ou comment l'homme moderne oscille entre la nécessité de sauvegarder la nature et le désir de jouer avec elle (tout public à partir de 7 ans). Ce spectacle est suivi à 17h15 d'une présentation de la vie des amphibiens par Alain DUBOIS et Anne-Marie OHLER du Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris. RDV à 16h15 à la grande salle communale de la mairie de St-Sauveur-sur-Ecole (91). Contact : Parc naturel régional du Gâtinais français – Tel : 01 64 98 73 93 – Site Internet : www.parc-gatinais-francais.fr, www.essonne.fr, www.seine-et-marne.fr
Mostrar más

43 Lee mas

Lignes directrices pour l’identification et l’inscription de systèmes karstiques et autres systèmes hydrologiques souterrains sur la Liste des zones humides d’importance internationale

Lignes directrices pour l’identification et l’inscription de systèmes karstiques et autres systèmes hydrologiques souterrains sur la Liste des zones humides d’importance internationale

3. Les menaces peuvent provenir de l’extérieur ou de l’intérieur de la région karstique. En termes généraux, de nombreuses zones karstiques «vivantes» sont des zones humides, de surface ou souterraines. Les systèmes souterrains sont, dans bien des cas, encore bien préservés mais en raison des pressions de développement qui s’amplifient, ils sont menacés. Les pressions sont à la fois directes (visiteurs dans les grottes, chercheurs) et indirectes, notamment par la pollution sous différentes formes (en particulier, la pollution de l’eau; le déversement de déchets solides, les eaux usées; le développement d’une infrastructure, etc.), l’exploitation de l’eau, le stockage en réservoir et autres utilisations.
Mostrar más

11 Lee mas

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides et l’eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre »

Dans la présente section, chaque stratégie clé est associée numériquement à l’un des cinq objectifs. En plus de cette relation, plusieurs stratégies et domaines de résultats clés satisferont inévitablement plusieurs objectifs. Le Secrétariat, en collaboration avec le Comité permanent, sera chargé d’évaluer les indicateurs de rendement clés. Dans la rubrique « Incidence sur le budget », on trouvera les coûts spécifiques, lorsqu’ils sont connus, et une indication du temps du personnel du Secrétariat nécessaire (total estimé à 19 unités). Chaque stratégie est rattachée aux objectifs opérationnels du Plan stratégique. Lorsqu’une stratégie est établie à partir de plusieurs objectifs opérationnels, les objectifs sont légèrement reformulés de façon que l’énoncé de la stratégie reste clair.
Mostrar más

15 Lee mas

Historique du Plan stratégique de la Convention de Ramsar Premier Plan stratégique (1997-2002)

Historique du Plan stratégique de la Convention de Ramsar Premier Plan stratégique (1997-2002)

8. Comme ses prédécesseurs, le Plan stratégique 2009-2015 appelle le Secrétariat et les Organisations internationales partenaires à prendre des mesures mais c’est aux Parties elles-mêmes que la plupart des stratégies s’adressent surtout. Naturellement, les Parties diffèrent profondément – selon les ressources humaines et financières dont elles disposent pour agir; selon l’état de conservation et les tendances de leurs différentes zones humides; selon la sensibilisation du public et la volonté politique de leurs citoyens; selon la capacité de leurs Correspondants nationaux Ramsar, les Autorités administratives, d’influencer les gouvernements nationaux et locaux; et selon les cadres juridiques et institutionnels en place – et, en conséquence, chaque Partie examinera soigneusement le Plan stratégique et y apportera ses propres réponses.
Mostrar más

29 Lee mas

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

Suite à l'atelier organisé en 2009 par l'UICN, une démarche collégiale pilotée par les DEAL de la Martinique et de la Guadeloupe et associant la collectivité de Saint-Martin a permis de dresser un état des lieux commun sur les espèces exotiques envahissantes dans les Antilles françaises établissant clairement l'urgence de développer des outils de lutte coordonnée. Cet état des lieux constituera la base d'une future stratégie locale de lutte contre les invasions biologiques. M. CHALIFOUR de la RNN de Saint-Martin est à cet effet Point Focal EEE pour Saint-Martin, dans le cadre de l'iniciative de l'UICN sur les EEE en Outre-Mer.
Mostrar más

46 Lee mas

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

RAPPORT NATIONAL SUR L’APPLICATION DE LA CONVENTION DE RAMSAR SUR LES ZONES HUMIDES

Des priorisations ont été déjà effectuées pour les sites susceptibles d'être admis en sites Ramsar, comme c'était le cas pour les 10 sites, regroupés en 5 sites proposés par Asity Madagascar et qui n'ont pas encore de gestionnaires et des 2 autres sites Lac Sirave et Ambondro et NAP Antrema dont nous attendons les suites. Toutefois, la mise en place dépend des gestionnaires et/ou promoteurs de ces sites et suivant les moyens à leur disposition pour la gestion future de ces sites. Jusqu'à maintenant, les sites très critiques en termes de richesse en biodiversité et de vulnérabilité par les menaces et pressions font déjà partie des sites Ramsar.
Mostrar más

31 Lee mas

Point 14 de l’ordre du jour : Rapport du Groupe de travail spécial sur la réforme administrative Décision SC41-4 : Le Comité permanent prend note du rapport du Groupe de travail

Point 14 de l’ordre du jour : Rapport du Groupe de travail spécial sur la réforme administrative Décision SC41-4 : Le Comité permanent prend note du rapport du Groupe de travail

Secrétaire général et prend note des réalisations décrites dans le rapport et abordées dans la discussion; demande au Secrétariat de faire rapport au Comité permanent sur les progrès concernant les questions soulevées; demande au Secrétariat de poursuivre la construction de ses importants partenariats stratégiques avec les organisations internationales; demande au Secrétariat, compte tenu de l’importance des questions relatives aux changements climatiques, de continuer de participer activement aux différents forums appropriés afin que la Convention de Ramsar reste un acteur important dans ce contexte; et demande au Secrétariat de fournir des informations pertinentes sur le processus de l’ECOSOC pour les Parties qui souhaitent aider à obtenir le statut consultatif.
Mostrar más

9 Lee mas

Show all 10000 documents...

Related subjects