PDF superior Résolution VIII.34 Agriculture, zones humides et gestion des ressources d’eau

Résolution VIII.34 Agriculture, zones humides et gestion des ressources d’eau

Résolution VIII.34 Agriculture, zones humides et gestion des ressources d’eau

12. CONVAINCUE que, conformément au concept Ramsar d’«utilisation rationnelle» (défini par la Conférence des Parties), des efforts concertés sont requis pour parvenir à un équilibre mutuellement bénéfique entre l’agriculture et la conservation et l’utilisation durable des zones humides ainsi que pour prévenir et atténuer les effets négatifs des pratiques agricoles sur la santé des écosystèmes de zones humides du monde entier et ayant à l’esprit le principe de précaution énoncé dans le Principe 15 de la Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement;
Mostrar más

5 Lee mas

Ramsar COP10 DR 19 Projet de résolution X.19 Les zones humides et la gestion des bassins hydrographiques : orientations scientifiques et techniques regroupées

Ramsar COP10 DR 19 Projet de résolution X.19 Les zones humides et la gestion des bassins hydrographiques : orientations scientifiques et techniques regroupées

75. Les organisations responsables de bassins hydrographiques peuvent servir de centres de liaison efficaces pour réaliser à la fois l’intégration verticale nécessaire, du niveau du bassin au niveau du site, et l’intégration horizontale entre les différents organismes, les usagers des terres et de l’eau et les secteurs d’intérêt. Toutefois, une réforme ou une restructuration institutionnelle en profondeur n’est pas une condition préalable pour garantir une coopération intersectorielle efficace au niveau national. En effet, beaucoup de choses peuvent être accomplies par des moyens moins officiels tels que la facilitation d’une communication et d’accords intersectoriels sur les moyens de partager ou de répartir des responsabilités qui se recouvrent. Il est essentiel que de tels accords de coopération et de coordination soient officialisés dans le cadre du système de gouvernance national, par exemple à l’intérieur de livres blancs conjoints ou de protocoles de coopération intersectoriels.
Mostrar más

66 Lee mas

JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES 2 FÉVRIER

JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES 2 FÉVRIER

L’agriculture est axée sur la gestion et l’amélioration des services écosysté- miques d’approvisionnement. Certes, nous pouvons augmenter la production agricole – et ainsi augmenter les ser- vices d’approvisionnement – éventuel- lement en utilisant davantage d’engrais pour obtenir de plus forts rendements des cultures dans les zones humides saisonnières ou en pompant de plus grandes quantités d’eau pour l’irriga- tion mais il y a un risque de modifi ca- tion des caractéristiques écologiques des zones humides au point de perdre les services fondamentaux de régulation et d’appui (Figure 3). Et, à son tour, cela peut entraîner la perte ou la dégradation des services d’approvisionnement dont la place était prépondérante à l’origine. Les solutions générales sont rares car le climat, les zones humides, l’agricul- ture et les communautés varient énor- mément de région en région. Pourtant,
Mostrar más

16 Lee mas

Résolution VIII.6 Cadre Ramsar pour l’inventaire des zones humides

Résolution VIII.6 Cadre Ramsar pour l’inventaire des zones humides

4. NOTANT que la présente session a adopté les Principes et lignes directrices pour la restauration des zones humides (Résolution VIII.16), les Questions relatives aux zones humides dans la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) (Résolution VIII.4); les Orientations complémentaires pour identifier et inscrire des zones humides d’importance internationale appartenant à des types de zones humides sous- représentés (Résolution VIII.11); les Nouvelles Lignes directrices relatives aux plans de gestion des sites Ramsar et autres zones humides (Résolution VIII.14); et les Lignes directrices relatives à une action mondiale pour les tourbières (Résolution VIII.17), dont la mise en œuvre sera fortement confortée par la mise à disposition d’inventaires des zones humides au niveau national, entre autres;
Mostrar más

42 Lee mas

Lignes directrices pour l’intégration de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides dans la gestion des bassins hydrographiques

Lignes directrices pour l’intégration de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides dans la gestion des bassins hydrographiques

l’embouchure d’une rivière, alimentant cette rivière et drainés par elle) ainsi que les systèmes marins et côtiers inifluencés par le drainage des bassins hydrographique, sont des unités géographiques importantes dont il faut tenir compte au niveau de la gestion des zones humides et des ressources d’eau. La mise en valeur rapide et non durable des zones humides et des bassins hydrographiques dans lesquels elles se trouvent est facteur de perturbation pour les cycles hydrologiques naturels avec, bien souvent, pour résultat une fréquence et une gravité accrues des inondations, des sécheresses et de la pollution. La dégradation et la destruction des zones humides et de leur diversité biologique se traduisent par des pertes et coûts économiques et sociaux élevés pour les populations qui vivent dans les bassins hydrographiques concernés. Il est donc essentiel, pour que les zones humides survivent et continuent de fournir des biens et services importants pour les communautés locales, de veiller à prendre des mesures avisées de protection et d’attribution de l’eau.
Mostrar más

23 Lee mas

Ramsar COP11 DR13 , Rev.1 Projet de résolution XI.13 , Rev. 1 Cadre intégré pour lier la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides à l’éradication de la pauvreté

Ramsar COP11 DR13 , Rev.1 Projet de résolution XI.13 , Rev. 1 Cadre intégré pour lier la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides à l’éradication de la pauvreté

29. La capacité d’accéder à des capitaux de subsistance est influencée par les dispositions institutionnelles, officielles ou non (qui, dans DFID 2001, sont assimilées à des structures et processus de transformation). Les inégalités dans l’accès aux ressources, fréquemment attribuées à la rareté, ainsi que les possibilités de valeur ajoutée, créent des incitations pour les groupes puissants à obtenir le privilège d’accès en influençant les institutions politiques, économiques et sociales qui gouvernent l’accès, la gestion et l’utilisation. La capacité de créer, réviser et/ou modifier les institutions est liée aux niveaux de libertés dans la communauté. Ces libertés jouent un rôle important en fournissant aux pauvres un espace où ils peuvent définir leurs droits et créer des institutions qui garantiront et assureront la répartition équitable des droits, entraînant finalement la capacité de faire leur propre choix d’autodétermination.
Mostrar más

16 Lee mas

Ramsar COP11 DR12 , Rev. 1 Projet de résolution XI.12 , Rev. 1 Les zones humides et la santé : adopter une approche par écosystème

Ramsar COP11 DR12 , Rev. 1 Projet de résolution XI.12 , Rev. 1 Les zones humides et la santé : adopter une approche par écosystème

7. Il est vital de bien connaître les compromis entre les différents services écosystémiques des zones humides et la nécessité de coopérer entre les secteurs pour concevoir les actions futures en appui aux OMD. Par exemple, il n’est pas rare que les stratégies visant à augmenter la production alimentaire et à réduire la pauvreté envisagent le drainage de marais pour l’agriculture, la transformation de mangroves pour l’aquaculture et une utilisation accrue des engrais pour augmenter la production agricole. Or, cette approche a pour effet de réduire la superficie des habitats (et en conséquence l’ampleur des services fournis par les habitats d’origine), d’augmenter l’introduction de polluants dans l’eau, d’éliminer le rôle de filtration des eaux naturelles assuré par les zones humides et d’anéantir les services écosystémiques fournis par les mangroves comme la protection contre les ondes de tempête, l’approvisionnement en bois et charbon de bois et l’habitat pour les poissons dont les résidents locaux dépendent tout particulièrement. De ce fait, l’objectif de développement visant à améliorer l’eau et l’assainissement est plus difficile à atteindre et peut même aggraver la pauvreté de certains groupes. En revanche, il y aura plus de chances d’atteindre l’ensemble d’objectifs de développement tout en minimisant les dommages futurs aux zones humides avec une stratégie de développement qui préserve toute la gamme des avantages fournis par les zones humides.
Mostrar más

20 Lee mas

Résolution XI.12 Les zones humides et la santé : adopter une approche par écosystème

Résolution XI.12 Les zones humides et la santé : adopter une approche par écosystème

7. Il est vital de bien connaître les compromis entre les différents services écosystémiques des zones humides et la nécessité de coopérer entre les secteurs pour concevoir les actions futures en appui aux OMD. Par exemple, il n’est pas rare que les stratégies visant à augmenter la production alimentaire et à réduire la pauvreté envisagent le drainage de marais pour l’agriculture, la transformation de mangroves pour l’aquaculture et une utilisation accrue des engrais pour augmenter la production agricole. Or, cette approche a pour effet de réduire la superficie des habitats (et en conséquence l’ampleur des services fournis par les habitats d’origine), d’augmenter l’introduction de polluants dans l’eau, d’éliminer le rôle de filtration des eaux naturelles assuré par les zones humides et d’anéantir les services écosystémiques fournis par les mangroves comme la protection contre les ondes de tempête, l’approvisionnement en bois et charbon de bois et l’habitat pour les poissons dont les résidents locaux dépendent tout particulièrement. De ce fait, l’objectif de développement visant à améliorer l’eau et l’assainissement est plus difficile à atteindre et peut même aggraver la pauvreté de certains groupes. En revanche, il y aura plus de chances d’atteindre l’ensemble d’objectifs de développement tout en minimisant les dommages futurs aux zones humides avec une stratégie de développement qui préserve toute la gamme des avantages fournis par les zones humides.
Mostrar más

20 Lee mas

Principes pour la planification et la gestion des zones humides urbaines et périurbaines (Résolution XI.11, 2012)

Principes pour la planification et la gestion des zones humides urbaines et périurbaines (Résolution XI.11, 2012)

viii) utiliser certaines zones humides comme systèmes de traitement naturel des eaux usées pour atténuer la pollution et la sédimentation en milieu urbain, en particulier pour améliorer l’assainissement, dans les limites imposées par leur capacité à fournir ces services et en évitant de compromettre gravement leur aptitude à continuer d'offrir d'autres services écosystémiques, et à condition que cette opération n'ait pas d'effets préjudiciables significatifs sur l'environnement;

10 Lee mas

Cadre intégré et lignes directrices pour éviter, atténuer et compenser les pertes en zones humides (Résolution XI.9, 2012)

Cadre intégré et lignes directrices pour éviter, atténuer et compenser les pertes en zones humides (Résolution XI.9, 2012)

49. Dans le cadre du Plan stratégique Ramsar 2009-2015, l’objectif stratégique 2 cherche à « Développer et maintenir un réseau international de zones humides importantes pour la conservation de la diversité biologique mondiale, y compris pour les voies de migration des oiseaux d’eau et les populations de poissons ainsi que pour la survie de l’humanité en veillant à ce que toutes les Parties contractantes appliquent dûment le Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l’évolution de la Liste des zones humides d’importance internationale et par une gestion appropriée et une utilisation rationnelle des zones humides d’importance internationale qui ne sont pas encore officiellement inscrites sur la Liste de Ramsar mais qui ont été jugées aptes à y figurer à l’issue de l’application, au niveau national, du Cadre stratégique ou de son équivalent. »
Mostrar más

33 Lee mas

Gestion des bassins hydrographiques

Gestion des bassins hydrographiques

La Convention sur les zones humides a formellement reconnu la nécessité d’intégrer les zones humides dans la gestion des bassins fluviaux en adoptant, lors de la 6e Session de la Conférence des Parties contractantes (COP6) en 1996, la Résolution VI.23 sur Ramsar et l’eau. Cette Résolution reconnaît « l’importance des fonctions hydrologiques des zones humides, notamment pour la recharge des eaux souterraines, l’amélioration de la qualité de l’eau et l’atténuation des crues, ainsi que les liens inextricables qui existent entre les ressources aquatiques et les zones humides » de même que « la nécessité d’une planification à l’échelle du bassin fluvial intégrant la gestion des ressources hydrologiques et la conservation des zones humides ». Le Plan stratégique 1997-2002, approuvé lors de la COP6, invitait instamment les Parties contractantes « à intégrer la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides dans les plans et décisions relatifs à l’occupation des sols, à la gestion des eaux souterraines, aux bassins versants/fluviaux et à la zone côtière ». Il manquait cependant des lignes directrices claires pour aider les Parties dans cette voie jusqu’à ce que la 7e Session de la Conférence des Parties contractantes, tenue en 1999, ait adopté la Résolution VII.18 Lignes directrices pour l’intégration de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides dans la gestion des bassins hydrographiques et l’annexe qui lui est associée. Après l’adoption de la Résolution VII.18 et de son annexe, le GEST a été prié d’examiner les « études de cas... en préparant des orientations complémentaires, s’il y a lieu, sur l’intégration des zones humides, de la biodiversité et de la gestion des bassins hydrographiques » (Plan stratégique 2003-2008 : Objectif opérationnel 3.4.3).
Mostrar más

100 Lee mas

Résolution X.23 Les zones humides et la santé et le bien-être humains

Résolution X.23 Les zones humides et la santé et le bien-être humains

24. PRIE ENFIN les Parties contractantes de faire des relations entre les écosystèmes des zones humides et la santé humaine un élément clé des politiques, plans et stratégies internationaux et nationaux, notamment en définissant des objectifs spécifiques pour les zones humides et des indicateurs qui lient la gestion durable des zones humides aux objectifs du Sommet mondial pour le développement durable (SMDD, Johannesburg, 2002) pour l’eau, l’énergie, la santé, l’agriculture et la biodiversité et aux objectifs internationaux de développement inscrits dans la Déclaration du Millénaire de l’ONU, notamment, les objectifs liés à la réduction de la pauvreté et de la faim, à la réduction de la mortalité infantile, à l’amélioration de la santé maternelle et à la lutte contre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies.
Mostrar más

6 Lee mas

JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES EDITION 2013

JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES EDITION 2013

Beaucoup de menaces pèsent sur les Zones Humides suite aux multiples spéculations relatives en particuliers sur l’agriculture, l’exploitation des ressources naturelles comme les mines et carrières et nous devons conjuguer beaucoup d’efforts pour surmonter la pente et préserver les Zones Humides qui sont considéré aujourd’hui et demain comme régulateur du cycle de l’eau, habitat de la biodiversité, et jouant un rôle important en matière d’atténuation aux changements climatiques et d’adaptation à ces changements ainsi que participant à l’écotourisme.
Mostrar más

11 Lee mas

L'économie des écosystèmes et de La biodiversité pour L'eau et Les zones humides

L'économie des écosystèmes et de La biodiversité pour L'eau et Les zones humides

outre d'un complément important, mais peu reconnu aux infrastructures artificielles pour la planification des bassins fluviaux et les efforts de gestion. Les zones humides peuvent par exemple assurer une protection contre les inondations fluviales et côtières pour (partiellement) compenser le besoin d'infrastructures artificielles (construites) tout en assurant une multitude d'autres services (par exemple loisirs et tourisme, stockage du carbone, services d'approvisionnement). Les solutions naturelles peuvent représenter une approche moins coûteuse par rapport aux solutions construites alternatives ou permettre d'importantes économies lorsqu'une approche d'infrastructure artificielle et naturelle intégrée est adoptée. La gestion intégrée des ressources aquatiques devrait tenir compte de ces plus nombreux avantages afin d'équilibrer les besoins des hommes et de la nature et d'aider à améliorer la sécurité de l'eau via la conservation de la biodiversité et des services écosystémiques, ce qui permettrait de proposer des options durables et rentables. Ces options peuvent aussi être appliquées à plus grande échelle (Vörösmarty et al., 2010). Nous retrouvons parmi les exemples l'approvisionnement et la filtration de l'eau, le traitement des eaux usées et le contrôle des inondations. En ce qui concerne le traitement de l'eau, il existe des solutions d'ingénierie écologiques qui combinent les approches artificielles avec la nature, par exemple en installant des zones naturelles/bassins créés par l'homme. Si la nature assure toutefois d'importants services de gestion des déchets, il convient de ne pas transgresser les limites écologiques, à la fois pour la biodiversité et parce que les fonctions et services de la zone humide pourraient être détériorés.
Mostrar más

16 Lee mas

2 février Journée mondiale des zones humides

2 février Journée mondiale des zones humides

LES ENJEUX DE LA GOUvERNANcE Pour gérer l’eau, il faut des disposi- tions de gouvernance appropriées. De plus en plus, cela suppose que les déci- sions concernant la gestion de l’eau se déplacent des marges du gouvernement vers le cœur de la société. Aux niveaux national et local, une infrastructure cor- rectement financée et des mécanismes de gouvernance robustes et correctement financés sont nécessaires pour protéger les ressources en eau et garantir le déve- loppement durable mais il faut, en outre, un partage plus équitable des avan- tages issus de l’eau. Les conséquences socio-économiques d’un accès limité à l’eau et à l’assainissement sont consi- dérables. Par exemple, on estime que les pertes annuelles du PIB qui y sont liées atteignent en Inde, au Ghana et au cambodge respectivement 6,4%, 5,2% et 7,2%. Il y a de réelles préoccupations quant à la disponibilité des ressources en eau à l’échelon national et régional mais souvent, au niveau local, des défaillances profondes dans la gestion de l’eau sont
Mostrar más

16 Lee mas

Gestion des zones humides

Gestion des zones humides

39. Pour appliquer la GIBH, de nombreux pays (ou groupes de pays qui partagent un bassin hydrographique) ont établi des autorités ou commissions de gestion des bassins hydrographiques – par exemple pour le Niger, le Mékong, le Zambèze et le bassin du lac Tchad. Toutefois, de nombreux organismes chargés de la gestion des bassins hydrographiques et de l’eau n’apprécient pas encore à leur juste valeur l’importance des zones humides et les avantages qu’elles procurent du fait de leur productivité – par ex. pour la pêche et le pâturage - non plus que leur rôle social - par ex. leur utilisation traditionnelle par les communautés locales et les populations autochtones ou pour le patrimoine culturel. Beaucoup ne perçoivent les zones humides que comme des consommateurs d’eau exigeants dont la demande se perd en évaporation. Il est vital que les planificateurs et les gestionnaires des bassins hydrographiques reconnaissent que les écosystèmes des zones humides sont des éléments clés au sein d’un bassin, des ressources qui apportent un bien - l’eau - et non des concurrents pour l’eau. Une gestion judicieuse des zones humides, par exemple pour les utiliser en vue d’améliorer la qualité de l’eau, peut être une solution pour la GIBH plutôt qu’une contrainte.
Mostrar más

108 Lee mas

Lignes directrices relatives à l’attribution et à la gestion de l’eau en vue de maintenir les fonctions écologiques des zones humides

Lignes directrices relatives à l’attribution et à la gestion de l’eau en vue de maintenir les fonctions écologiques des zones humides

4. On constate généralement une absence de sensibilisation à la grande diversité des services que peuvent fournir les zones humides, notamment des services d’atténuation des crues, de gestion des ressources et d’amélioration de la qualité de l’eau et l’on néglige le fait qu’elles puissent être un allié très précieux pour les gestionnaires de l’eau. Il est donc rare que les zones humides reçoivent l’attention qui leur est due dans les décisions d’attribution de l’eau. À l’inverse, la Convention de Ramsar sur les zones humides prône l’idée que les écosystèmes des zones humides font partie intégrante du cycle de l’eau dont sont issues les ressources en eau.
Mostrar más

11 Lee mas

À propos de cette série de manuels

À propos de cette série de manuels

Depuis ses débuts, la Convention de Ramsar reconnaît « les fonctions écologiques fondamentales des zones humides en tant que régulateurs du régime des eaux » (préambule au texte de la Convention) mais ce n’est que depuis le milieu des années 1990 c’est-à-dire depuis l’adoption de la Résolution VI.23 « Ramsar et l’eau » à la COP6 (1996) que les Parties contractantes ont commencé à accorder une attention plus marquée à l’importance de l’interaction entre l’eau et les zones humides. Depuis lors, la Convention a adopté un ensemble de plus en plus fourni d’orientations techniques et politiques, préparées par son Groupe d’évaluation scientifique et technique, pour aider les Parties contractantes à s’attaquer au problème de plus en plus urgent de la gestion durable des ressources en eau en tenant compte du rôle vital que jouent les zones humides pour le maintien du cycle mondial de l’eau (cycle hydrologique).
Mostrar más

36 Lee mas

Ramsar COP11 DR14 , Rev. 1 Projet de résolution XI.14 , Rev. 1 Les changements climatiques et les zones humides : implications pour la Convention de Ramsar sur les zones humides

Ramsar COP11 DR14 , Rev. 1 Projet de résolution XI.14 , Rev. 1 Les changements climatiques et les zones humides : implications pour la Convention de Ramsar sur les zones humides

6. RAPPELANT EN OUTRE que l’Objectif 4.1 du Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l’évolution de la Liste des zones humides d’importance internationale ({COP11 DR8, Rev. 1, Objectif 4.1}) recommande instamment d’incite à utiliser les sSites Ramsar et d’autres zones humides naturelles comme zones de référence pour la surveillance afin, entre autres, de détecter les tendances en matière de changements climatiques; et RECONNAISSANT le rôle que l’inscription et la gestion efficace des sites Sites Ramsar peuvent jouer en matière de séquestration et de stockage du carbone et de régulation du climat d’adaptation et de résilience aux changements climatiques; et CONSCIENTE que les zones humides boisées aussi bien que non boisées figurant dans le Système de classification des types de zones humides Ramsar jouent un rôle en matière de séquestration et de stockage du carbonecomprend trois types de zones humides boisées (à savoir le type I: Zones humides boisées intertidales; le type Xf : Zones humides d’eau douce dominées par des arbres et le type Xp: Tourbières boisées);
Mostrar más

11 Lee mas

Résolution X.15 Description des caractéristiques écologiques des zones humides, et besoins et présentation des données pour un inventaire de base : orientations scientifiques et techniques

Résolution X.15 Description des caractéristiques écologiques des zones humides, et besoins et présentation des données pour un inventaire de base : orientations scientifiques et techniques

6. Les orientations mises au point en réponse et qui figurent ici vont donc au-delà de la définition du concept pour traiter les parties constituantes de tout ce qui compose les caractéristiques écologiques et cela vaut pour toute zone humide dans le contexte de la documentation des aspects fondamentaux d’un inventaire des zones humides (voir Résolution VIII.6) ainsi que pour la compilation d’une Fiche descriptive Ramsar (FDR) sur les zones humides pour n’importe quel site Ramsar.

19 Lee mas

Show all 10000 documents...