Zones humides

Top PDF Zones humides:

Le tourisme dans Les zones humides :

Le tourisme dans Les zones humides :

Les écosystèmes des zones humides sont souvent fragiles et faute de prendre des mesures de contrôle dignes de ce nom, il existe toujours un risque d’impacts négatifs du tourisme sur les habitats des zones humi- des, leurs animaux et leurs plantes ainsi que sur les communautés locales qui dépendent parfois de la zone humide pour leurs moyens d’existence. Beaucoup d’entre nous connais- sent bien le côté négatif d’un tourisme non contrôlé : les dommages causés aux récifs coralliens par l’amarrage sauvage des em- barcations de plongée ou par des guides de plongée et des plongeurs mal formés; les ef- fets du piétinement par un taux de visiteurs non contrôlé dans des habitats sensibles comme les tourbières, entraînant par exem- ple une érosion; la perturbation excessive des populations d’oiseaux nidificatrices, et ainsi de suite. La liste est longue, en particu- lier dans les zones côtières et la publication de l’OMT Manuel de gestion de la saturation touristique des sites naturels et culturels (2004) regorge de suggestions sur « la ges- tion opérationnelle de la congestion ». Il y a aussi de nombreux exemples d’impacts négatifs sur les communautés locales lors- que le développement du tourisme exclut les usagers locaux de la zone humide en faveur des touristes, causant ainsi des impacts sur les moyens d’existence locaux et l’on connaît des cas déplorables où le tourisme à l’inté- rieur et autour des zones humides a apporté des avantages économiques considérables à l’industrie touristique nationale et inter- nationale, ne laissant que des miettes aux collectivités et aux communautés locales qui sont responsables de la gestion de la zone humide et qui en dépendent parfois. Le tourisme en dehors des zones humides peut aussi avoir des impacts négatifs sur les zones humides elles-mêmes. Le pompage de l’eau dans les rivières et les aquifères qui maintiennent le régime hydrologique de la zone humide pour la consommation, l’assai- nissement et l’irrigation nécessaires aux éta- blissements touristiques, la surexploitation du poisson et des coquillages pour fournir les hôtels et les restaurants, l’élimination non réglementée des déchets et, parfois, le déversement d’effluents dans les zones hu- mides ne sont que quelques exemples des dommages que peut causer le développe- ment touristique aux écosystèmes de zones humides continentaux et côtiers. La plupart des lecteurs connaissent sans doute des exemples d’impacts de ce type.
Mostrar más

8 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

poursuivent leur engagement proactif pour garantir que ces Principes soient appliqués et mis en œuvre. De même, à mesure que des progrès seront faits sur des orientations plus vastes pour les zones humides, tenant compte, par exemple, de la santé (voir Résolution XI.12) et de l’éradication de la pauvreté (voir Résolution XI.13), il sera nécessaire d’intégrer ces domaines de travail en évolution dans le programme plus vaste de l’urbanisation.

15 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

9. RECONNAISSANT qu’il y a différents publics cibles pour les avis, l’appui et l’information scientifiques et techniques, compte tenu de la gamme des agents d’application jouant un rôle dans la réalisation de l’utilisation rationnelle des zones humides, notamment les administrateurs de zones humides mais aussi les administrateurs de réseaux de zones humides, par exemple sur les voies de migration des oiseaux d’eau; les décideurs du domaine des zones humides et les responsables de la réglementation de l’utilisation des zones humides et des impacts qui les touchent; les décideurs politiques d’autres secteurs tels que l’eau, l’agriculture, la santé, le développement urbain et l’énergie; les acteurs et communautés locales qui dépendent parfois des zones humides et des services écosystémiques des zones humides; les éducateurs et les chercheurs; et les organisations du secteur privé;
Mostrar más

5 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

23. PRIE INSTAMMENT les Parties contractantes de renforcer le rôle de la communication, de l’éducation, de la sensibilisation et de la participation (CESP) dans leur collaboration avec les communautés locales pour améliorer l’information disponible et la compréhension communautaire des risques que présentent l’utilisation non durable et d’autres utilisations inappropriées des pesticides pour les caractéristiques écologiques des zones humides et les services écosystémiques; de sensibiliser aux effets défavorables de l’utilisation des

5 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : Lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : Lieux de vie et destinations »

disparition devait être la solution prioritaire pour parvenir à la conservation et à l’utilisation rationnelle des zones humides (comme énoncé dans la Résolution XI.9, Cadre intégré pour éviter, atténuer et compenser les pertes en zones humides), et PRÉOCCUPÉE de constater qu’en dépit de vastes recherches entreprises, l’importance des zones humides dans la maîtrise des émissions de gaz à effet de serre pourrait être plus largement reconnue dans les stratégies et mécanismes nationaux et internationaux de lutte contre les changements climatiques et bénéficier d’une meilleure communication quant au rôle réel et potentiel d’atténuation des changements climatiques joué par les zones humides;
Mostrar más

8 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

2. RAPPELANT AUSSI que la Déclaration de Changwon (Résolution X.3) souligne la nécessité d’harmoniser les politiques de différents secteurs afin que les initiatives en faveur du développement économique et humain ne conduisent pas, par inadvertance, à la dégradation des zones humides, « affaiblissant ainsi leur capacité à fournir des services vitaux », ainsi que la pertinence pour les zones humides et l’énergie de la Résolution VIII.2, Le Rapport de la Commission mondiale des barrages, la Résolution X.19, Les zones humides et la gestion des bassins hydrographiques et la Résolution X.1, Le Plan stratégique Ramsar 2009-2015 et en particulier son objectif 1 concernant l’utilisation rationnelle des zones humides;
Mostrar más

15 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Compenser : compenser les impacts sur les zones humides signifie que l’on prend des mesures en vue d’éliminer les impacts résiduels sur les caractéristiques écologiques d’une zone humide qui perdurent après application de mesures d’atténuation. Un exemple de compensation serait une restauration sur le site ou hors du site de la zone humide ou un projet de création à condition qu’il ajoute une valeur au-delà de ce que l’on aurait pu attendre autrement (en d’autres termes, se fonder sur un avantage déjà planifié ne constitue pas une compensation). Les Parties contractantes ont souligné le fait qu’il est préférable de compenser la perte en zones humides avec des zones humides de type semblable, dans le même bassin versant local
Mostrar más

37 Lee mas

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) « Les zones humides : lieux de vie et destinations »

iii) qu’il existe une collaboration étroite avec les administrateurs des zones humides afin d’optimiser les avantages tirés de l’expérience de chacun pour garantir que les zones humides sont bien gérées et peuvent offrir une expérience touristique enrichissante à long terme; cela pourrait comprendre la gestion de groupes de voyageurs et de visiteurs individuels, le suivi de l’impact du tourisme ou la fourniture d’informations didactiques;

11 Lee mas

Utilisation rationnelle des zones humides

Utilisation rationnelle des zones humides

19. PRIE INSTAMMENT les Parties contractantes d’examiner et, au besoin, de réviser les procédures de réglementation et d’autorisation relatives à toutes les activités industrielles extractives afin de garantir que les effets sur les écosystèmes des zones humides et les services écosystémiques qu’ils apportent sont évités, corrigés ou atténués dans la mesure du possible et que tous les effets inévitables sont compensés de manière adéquate conformément à toute législation nationale applicable. Ces procédures doivent donner suffisamment de temps pour rassembler des informations de référence et données d’inventaire sur les zones humides en vue de soutenir des études d’impact sur l’environnement efficaces ainsi que l’autorisation et la supervision des industries extractives, notamment en ce qui concerne la conformité avec les conditions d’autorisation et de licence et en particulier de garantir que les communautés locales et autochtones ont réellement la possibilité de participer à la prise de décisions en appliquant, le cas échéant, les orientations adoptées dans la Résolution VII.7 Lignes directrices pour l’étude des lois et des institutions en vue de promouvoir la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et dans la Résolution VII.8 Lignes directrices pour la mise en œuvre et le
Mostrar más

64 Lee mas

JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES EN AQUITAINE

JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES EN AQUITAINE

• 10h-12h30 : Sorties « Zones humides de la Réserve Naturelle des prés salés d’Arès-Lège Cap Ferret », se reporter à la description de l’animation du 2 février. • 15h-17h : Conférence et exposition « Le tourisme dans les zones humides, une expérience unique : tout comprendre en une heure ». La conférence répon- dra aux questions suivantes : qu'est ce que RAMSAR ? Qu'est ce qu'une zone humide ? Quels rôles jouent les zones humides ? Elle sera complétée par un échange sur l’impact négatif et positif du tourisme sur ces milieux naturels et plus particulièrement sur le Bassin d’Arca- chon. Organisation : Association CAP TERMER. Lieu : Ca- bane du Résinier, départementale 106, 33950 Lège Cap Ferret. Renseignement : Nicolas Harriet, 06.28.41.03.98 Mail : captermer@orange.fr
Mostrar más

10 Lee mas

Cadre pour l’inventaire des zones humides

Cadre pour l’inventaire des zones humides

89. Dans certains cas, il est possible de produire une classification à partir de l’information centrale rassemblée dans l’inventaire comme proposé pour l’inventaire des zones humides d’Asie ou d’établir un mécanisme permettant de compiler et de présenter l’information sur les types de zones humides selon plusieurs classifications différentes comme cela a été fait pour l’inventaire MedWet. Toutefois, il ne faut pas croire qu’une classification existante puisse répondre à tous les objectifs de l’inventaire.

38 Lee mas

JOURNEES MONDIALES DES ZONES HUMIDES 2007

JOURNEES MONDIALES DES ZONES HUMIDES 2007

Pour l’organisation de la manifestation cette année, si la communication (af? ches et panneaux réa- lisées en interne, dépliants conçus en interne, site Internet, articles de presse, interview radiopho- nique de Jacques Labonde…) est sans précédent, il conviendra toutefois de développer ces thèmes des zones humides tout au long de l’année.

8 Lee mas

DE LA JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES 2011

DE LA JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES 2011

L’Association pour la Solidarité des Forestiers (ASFE), depuis deux ans organise les activités pour la célébration de la journée Mondiale des Zones Humides, en collaboration avec le point focal Ramsar, le Directeur de la Coopération du MINEP. Cette année, élue année des forêts par les Nations Unies, le Secrétariat Exécutif de la convention, dans le but de rapprocher les forêts aux zones humides en raison de leur complémentarité à travers le cycle de l’eau, a retenu comme thème : « Les forêts : Vitales pour l’eau et les zones humides ».
Mostrar más

6 Lee mas

Les zones humides et le tourisme: Australie - Kakadu

Les zones humides et le tourisme: Australie - Kakadu

d'eau douce saisonniers et des étangs d'eau douce permanents. Dès 1980, il est inscrit sur la Liste des zones humides d’importance internationale au titre de la Convention de Ramsar sur les zones humides et les deux sites formant cette zone sont regroupés et élargis en avril 2010. Comprenant au moins 38 espèces, ses communautés de

5 Lee mas

L’influenza aviaire et les zones humides

L’influenza aviaire et les zones humides

59. Cette étape consiste à intégrer les résultats de l’évaluation des effets probables (Étape 2) avec ceux de l’évaluation de l’ampleur probable du problème (Étape 3). Il existe toute une panoplie de techniques permettant d’évaluer les risques, qui dépendent souvent du type et de la qualité des effets probables et de leur ampleur. Le tracé sur une carte des évaluations à l’aide d’un cadre fondé sur le SIG peut être utilisé pour établir les liens entre les effets et l’impact (par exemple, installations de volailles sur le site ou près de celui-ci, autres activités humaines, distribution des espèces clés sur le site au cours des saisons, changements saisonniers des niveaux d’eau provoquant des concentrations d’espèces d’oiseaux sauvages ou d’oiseaux sauvages et domestiques, importants sites de perchage (temporaires ou permanents), limites des zones humides et mode de culture sur les champs alentours).
Mostrar más

90 Lee mas

Politiques nationales pour les zones humides

Politiques nationales pour les zones humides

3. Parmi les principaux collaborateurs figurent Clayton Rubec (coordonnateur de projet et rédacteur principal), Nadra Nathai-Gyan, Paul Mafabi, David Pritchard et Bill Phillips. Roberta Chew, Gilberto Cintron et Joseph Larson ont proposé des études de cas, basées sur leur expérience aux États-Unis d’Amérique, et Sundari Ramakrishna a fait de même, d’après l’initiative de la Malaisie en matière de politique nationale pour les zones humides. Maryse Mahy, du Bureau Ramsar, a fourni des renseignements sur de nombreux documents directifs nationaux, de pays européens surtout. Pauline Lynch-Stewart, du Canada, a fait des suggestions fort utiles et a rédigé la première ébauche de plusieurs chapitres du document. Delmar Blasco, Secrétaire général de la Convention, Michael Smart, Ken Cox du Conseil nord-américain sur la conservation des terres humides (Canada), ainsi que Lyle Glowka, du Centre du droit de l’environnement de l’UICN (Union mondiale pour la nature), figurent parmi les nombreuses personnes qui, grâce à leurs commentaires précieux, ont contribué à l’amélioration de ce texte.
Mostrar más

70 Lee mas

La restauration comme élément des plans nationaux pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides

La restauration comme élément des plans nationaux pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides

10. DEMANDE à toutes les Parties contractantes de reconnaître que si la restauration ou la création de zones humides ne peut remplacer la perte de zones humides naturelles, et qu’éviter une telle perte doit être la première priorité, l’application d’un programme national de restauration des zones humides, parallèlement aux mesures de protection des zones humides, peut apporter des avantages additionnels importants à la population et aux espèces sauvages lorsque la restauration est durable du point de vue écologique, économique et social.
Mostrar más

5 Lee mas

Ramsar COP11 DR12 , Rev. 1 Projet de résolution XI.12 , Rev. 1 Les zones humides et la santé : adopter une approche par écosystème

Ramsar COP11 DR12 , Rev. 1 Projet de résolution XI.12 , Rev. 1 Les zones humides et la santé : adopter une approche par écosystème

SE FÉLICITANT de l’élan mondial en faveur du renforcement des capacités et des connaissances des administrateurs des zones humides, des biologistes et des praticiens de la santé humaine et animale pour donner une réponse internationale à cette maladie; SE FÉLICITANT AUSSI de la mise en place du Groupe de travail scientifique sur les maladies de pour la santé des écosystèmes et de la faune sauvage CMS/FAO (conformément au nouveau nom adopté par la Résolution 10.22 de la CMS) dont la Convention de Ramsar est membre; et SOUHAITANT renforcer encore la capacité et élargir la communication et la coopération entre les organisations concernées par le suivi et la gestion de la santé des zones humides;
Mostrar más

20 Lee mas

Lignes directrices pour l’intégration de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides dans la gestion des bassins hydrographiques

Lignes directrices pour l’intégration de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides dans la gestion des bassins hydrographiques

26. Une fois que les fonctions sont déterminées, on peut évaluer le rôle que les zones humides pourraient jouer dans la gestion des ressources d’eau d’un bassin hydrographique. Dans le monde entier, de nombreuses études ont montré que, du point de vue coût-efficacité, il est presque toujours plus judicieux de maintenir les zones humides naturelles que de les drainer et de les vouer à d’autres utilisations (souvent marginales) puis d’essayer d’obtenir les mêmes services au moyen d’ouvrages artificiels – barrages, digues, stations de traitement des eaux, etc. Dans bien des cas, il est également apparu plus judicieux, du point de vue coût-efficacité, de restaurer ou même de créer des zones humides pour assurer ces fonctions que de
Mostrar más

23 Lee mas

DOSSIER DE PRESSE JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES _ MOOREA 2011

DOSSIER DE PRESSE JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES _ MOOREA 2011

C'est un lieu qui est, en permanence ou temporairement, humide. De manière générale, les zones humides sont des espaces constitués d'eau (douce ou salée): lacs, rivières, étangs, récifs coralliens, … et tant d'autres. Elles fournissent nourritures, habitats, et protection pour les animaux, les plantes et l'Homme.

7 Lee mas

Show all 461 documents...